Professions de mauvaise foi

Le ministère des Affaires étrangères a publié les circulaires électorales pour les listes candidates aux élections consulaires à Montréal, et pour les trois de Québec. Là aussi, la confusion est de mise entre soutien et « soutient », entre les sigles politiques qui fleurissent ici et là, et entre les comités de soutien.

Malgré les apparences, Manuel Valls n’est pas candidat aux élections consulaires. C’est pourtant sa photo que la mystérieuse candidate Sophie Mohsen a placardé en première page de sa circulaire électorale. Siglée de la rose et du poing du Parti socialiste, la circulaire dévoile également un nouveau logo en écho au traditionnel logo du PS : la feuille d’érable et le poing. Sophie Mohsen, qui fut par ailleurs adhérente à l’UMP dans le passé et candidate aux municipales au Québec, semble résolument s’ancrer à gauche, mais en marge des socialistes de Montréal, qui dénoncent une tromperie.

Le Rassemblement des Français de gauche, affiche la multiplicité de ses soutiens, dont beaucoup de ministres et d’anciens ministres, et notamment le premier d’entre eux, Manuel Valls, mais également de Louise Beaudoin, péquiste, et ancienne ministre du gouvernement du Québec. Quant au Front de gauche de Philippe Molitor, il se pose en alternative « pour ceux qui n’acceptent pas la politique du « moins pire ». »

À l’UDI, Séverine Boitier revendique le soutien de Jean-Louis Borloo, et Rama Yade, tous deux anciens ministres.

Quant aux dirigeants de droite, ils sont très sollicités. Alain Juppé, qui soutient officiellement la liste de Michael Pilater, s’affiche pourtant en photo avec François Lubrina et sur le site de Jeanine de Feydeau. De même François Fillon, ancien premier ministre, s’affiche avec les trois listes de droite. Si son soutien est revendiqué par la liste de Jeanine de Feydeau, aucune confirmation écrite n’a été publiée. Jean-François Copé, qui a apporté son soutien à Michael Pilater, est également très présent en photos sur le site de Jeanine de Feydeau, et sur la circulaire de François Lubrina.

Par contre, la liste officielle de l’UMP de Michael Pilater, publie des photos de ses candidats avec le champion actuel de la droite, Nicolas Sarkozy, et a ajouté l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin à son tableau de chasse.

La valse des parlementaires à droite

Ce n’est nul autre que le sénateur Del Picchia, UMP, qui préside le comité de soutien de François Lubrina, concurrent de la liste officielle de l’UMP. Va comprendre ? On sait par ailleurs, qu’il a joué un rôle de conseil à Québec, auprès de la liste apolitique de Yves Saliba, pour tenter d’empêcher juridiquement le retour de la liste UMP de Gaudard de Soulage dans la course.

Quant à Louis Duvernois, sénateur UMP, attendu pour soutenir la liste de Jeanine de Feydeau lors du lancement de campagne de cette liste, c’est en images qu’il fait son apparition dans l’album photos de la tête de liste, et sur le comité de soutien de Jeanine de Feydeau, face à la liste officielle de l’UMP.

Sans ambiguité, Frédéric Lefebvre, député UMP de la circonscription, a affirmé son soutien à la liste officielle de l’UMP de Michael Pilater. Ce n’est pas le cas de Claudine Schmid, députée des Français de l’étranger, qui apporte son soutien à la liste Pilater (lettre à l’appui), et à la liste de Feydeau.

Les anciens combattants indécis

Les comités de soutien des uns et des autres reflètent également la confusion qui transpire de cette campagne électorale. Les anciens combattants, voulant certainement éviter tout conflit, ont décidé d’apporter leur soutien à deux listes, celle de François Lubrina et celle de Jeanine de Feydeau. C’est ainsi que l’on retrouve Fernand Bonjour, Jacques Gouillard et Fred Huemer, sur les deux comités de soutien.

Les circulaires des « indépendants », dont le 3e de liste est le responsable de l’UPR pour le Canada, et de Anne-Lise Blin pour Moncton, sont également en ligne. Les circulaires de l’UDI et Séverine Boitier, du Front de gauche, et de Jeanine de Feydeau, absentes lors de l’envoi à la liste consulaire lundi, sont en ligne depuis hier.

À Québec, une association se rebiffe…

Les Français de Québec n’ont rien à envier aux chicanes montréalaises, puisque la liste apolitique de Yves Saliba est contestée par l’un des membres de l’Association des Anciens Combattants et Soldats Français de Québec, dont le Président, Patrice Perdriat, est candidat. Le Général de brigade, René Duquen, s’étonne que l’ancien président, le Colonel Tempelman, ait fait l’apologie de la liste associative lors de la dernière assemblée de l’association. L’intéressé explique, dans une lettre que nous nous sommes procurée, que les associations n’ont pas à « intervenir sur le terrain politique des élections ». Il conteste l’utilisation des logos de l’association, et accuse les candidats de « désinformation lorsqu’ils affirment avoir le soutien des associations françaises de Québec ».

La liste associative et apolitique de Québec, menée par Yves Saliba, fait campagne avec ses fichiers associatifs. Au traditionnel « Journal de la société française de Québec » envoyé à ses adhérents, invitant à la fête du homard, les dirigeants de la SFQ ont envoyé un document électoral pour expliquer leur programme pour les élections consulaires. Les rédacteurs invitent les lecteurs du bulletin à aller voter pour la liste apolitique pour choisir « votre délégué consulaire » (quatre mandats sont pourtant en jeu).

Reste à savoir si les électeurs s’y retrouveront…

Les circulaires de la circonscription de Québec

Les circulaires de le circonscription de Montréal

16 Réponses

  1. William Tempelman
    William Tempelman at |

    Au sujet de « À Québec, une association se rebiffe… », il faudrait rappeler qu’une association est représentée par son président, et son conseil d’administration élu en assemblée générale, et qui rend compte de sa gestion à l’assemblée générale suivante. Le titre est accrocheur trompeur (terme diplomatique) car, comme il est souligné plus loin, à ce jour, un seul membre sur 146 conteste le terme apolitique de la liste « associative ». Et quel membre! On comprendra mieux l’intervention de Monsieur René Dequen qui, pour que son propos apparaisse plus crédible et dogmatique, doit préciser son grade (général de brigade, 2e section) et son grand prestige (officier de la Légion d’honneur), lorsque l’on saura que c’est un partisan INCONDITIONNEL de M. de Soulages. La lettre dont vous faites référence rappelle son intervention (agressive et sans avoir demandé la parole) à la dernière assemblée générale de l’ACSFQ où il a été hué par les membres présents. Contrairement à votre article, ce jour-là, j’avais vanté la nécessité « d’UNE liste associative » et non de « LA » dite liste. Je pense que tout se qui se passe actuellement sur le terrain, renforce la volonté d’avoir une liste apolitique loin des minables combats des chapelles parisiennes. Signé : William Tempelman, et non pas « colonel Tempelman » comme cité dans votre texte, le côté militaire me semblant peu compatible avec les actions en cours, ne voulant pas parler d’éthique.

    Reply
  2. Laisné
    Laisné at |

    J’admire le courage des personnes qui, pour se moquer de ceux et celles qui osent afficher un commentaire ou une vision différente de la leur, se cachent derrière un pseudonyme ou des initiales pour se moquer et surtout ne pas être reconnu !. Bertrand, je ne savais pas que pour se présenter à un combat électoral, il fallait d’abord être agréé par vous. Je fais référence à votre commentaire sur Philippe Armengau. Moi non plus je ne vous connais pas mais je prends connaissance de vos remarques, aussi médiocres soient-elles, avec un certain respect. Loulou, votre maîtrise de l’anglais dans votre désobligeante réponse à Nadia m’a époustouflé. Quelle culture !

    Reply
  3. Nagia IDEL MEHDAOUI
    Nagia IDEL MEHDAOUI at |

    Vive la democratie parmis les commentateurs où quand on s’exprime on passe pour une excitée…..Merci a vous pour vos précieux conseils….mais comme ma santé a l’air de tous vous préoccuper, je vais vous rassurer….commenter vos inepties est bien plus efficace pour moi que tous les Prozac et autres tranquillisants réunis 😉

    Reply
  4. Jeanine
    Jeanine at |

    Eh Nagia l’aigrie. Une p’tite tisane et un p’tit dodo? Allez, bisous 🙂

    Reply
    1. Nagia
      Nagia at |

      @Jeanine, je répondait au message laissé par Nathalie Simon Clerc. Donc merci d’éviter ces familiarités avec moi….je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas….. A moins que derrière Jeanine…. Se cache quelqu’un d’autre…. Donc pour ma part je vous prie de garder votre tisane, dodo, bisous et tout ce qui va avec!

      Reply
      1. Loulou
        Loulou at |

        @Nagia Keep calm and take your Prozac! <3

  5. Laisné
    Laisné at |

    Un homme ou une femme de droite ne pourra engendrer que des enfants du même courant politique. CQFD

    Reply
  6. Nagia IDEL MEHDAOUI
    Nagia IDEL MEHDAOUI at |

    Quand je lis la réponse faites a Mr Laisne….les bras m’en tombent!!!!
    Comment pouvez vous prétendre être impartial alors que visiblement, lorsqu’on prend le temps d’analyser vos articles, ils sont Toujours favorables a la liste Pilater. Vous annoncer 60 personnes alors qu’on en compte 25 présentes sur places a leur lancement de campagne….jamais aucune critique de cette liste, et tous vos effectifs présents, mais ce n’est qu’un hasard, ce matin aux commémorations du 8 mai…évidement sans aucun rapport avec la présence de la liste au complet de Mr Pilater qui fait une arrivée digne d’un députée, sortant de sa voiture avec chauffeur tout de gris vêtu, un joli foulard noué autour du coups (tien ça me rappelle quelqu’un…

    Reply
    1. Robert
      Robert at |

      Il faudrait que Madame Nagia s’achète un bescherelle, car quand on se présente à des élections, le minimum serait d’apprendre à s’exprimer correctement

      Reply
  7. Bertrand
    Bertrand at |

    Non mais avez-vous vraiment lu l’intitulé de la liste qui « offre son soutien à des hommes politiques »??? À ce stade-ci, ce n’est plus de la politique, c’est du racolage!!

    Sans parler des similitudes avec la fausse liste de gauche dirigée par la fille de la 2ème de liste qui « offre son soutien à des hommes politiques »… ou encore de celle menée par un inconnu d’Ontario, soit disant soutenu par Juppé…

    On prend vraiment les électeurs pour des quiches!

    Reply
  8. Laisné
    Laisné at |

    Attention ! Il y a une liste qui ne s’invente pas des soutiens mais offre son soutien à des hommes politiques qui lui semblent les plus dignes de confiance… et qui annonce qu’elle soutient également l’UMP pluriel, parce que proche de ses valeurs. Si être exclu d’un mouvement pour avoir refusé de soutenir un parachuté oblige au silence, alors, je demande aux personnes non en règle avec l’UMP de Copé, de cesser toute action politique. Une petite question: avant de se présenter à ces élections, combien de fois, M. Pilater avait-il participé à une cérémonie du souvenir ? Soit dit en passant, c’est tout en son honneur mais cela ne respire-t-il pas l’opportunisme.

    Reply
  9. Jean-Pierre Mercier
    Jean-Pierre Mercier at |

    Je suis de ceux qui ont voté deux fois pour Frédéric Lefebvre et je suis assez déçu que mon vote soit parti à la gauche lors d’un vote majeur. Étrange impression d’avoir été trompé.

    Soyons clair, Frédéric Lefebvre a le droit de voter en son âme et conscience pour le plan Valls et de soutenir la gauche qui met la France plus bas qu’elle ne l’a jamais été,
    les électeurs doivent par contre savoir qu’en votant pour sa liste, ils donnent leur voix à la gauche. Avec les défis que traverse la France il y aura prochainement de votes cruciaux.

    Je rappellerai aussi qu’il n’y a pour ces élections aucune liste officiellement « investie » et que, contrairement aux affirmations de certains, Jeanine de Feydeau a le soutien de Fillion.

    Que les électeurs votent pour qui ils veulent mais qu’il sachent aussi pour quoi ils votent.

    Reply
    1. Séverine
      Séverine at |

      Mercier Minson Soumoy Dauphin et cie: c’est la France des montres arrêtées. Ils se croient encore au temps de Darnand, Laval, Doriot et Henriot.

      Reply
  10. ALT
    ALT at |

    Excellent article, qui met en lumière la mauvaise foi évidente de certaines listes, qui ne se gênent par le moins du monde pour tromper sciemment l’électeur en s’inventant des soutiens et instrumentalisant des hommes politiques connus. Ces procédés lamentables et tentatives désespérées de tromper l’électeur en disent long sur les personnes qui les pratiquent. Le bureau de François Fillon nie catégoriquement tout soutien officiel de l’ancien premier ministre aux listes Lubrina et De Feydeau, dont les têtes de listes ont été suspendues de l’UMP et ne peuvent par conséquent plus se réclamer du parti. Quand à Alain Juppé, il affirme dans cette lettre son soutien exclusif à la liste de Michael Pilater!
    https://www.facebook.com/uniondesfrancais/photos/a.278720958958600.1073741828.278569342307095/292167737613922/?type=1&theater

    Reply
  11. Laisné
    Laisné at |

    L’Outarde… Libérée (de quoi, je vous le demande ?) a choisi son camp. Elle milite pour l’UMP de Frédéric Lefebvre, contesté par ailleurs par d’autres militants qui ont, au moins, le mérite d’être en règle avec ce parti, ce qui ne semble pas être le cas d’au moins 3 ou 4 candidats de la liste Pilater. L’objectivité, cela se cultive.
    Henri Laisné

    Reply

Laisser un commentaire