Les Bleus en finale: à voir au Parc Jean Drapeau ou à l’Union Française dimanche !

L’équipe de France de football a réussi son pari: disputer la finale de la Coupe du Monde ce dimanche, contre le vainqueur du match Croatie-Angleterre (demain). La communauté française de Montréal aura l’embarras du choix pour supporter les Bleus. Outre les nombreux bars, l’Union française et le parc Jean Drapeau proposent la retransmission du match sur écran géant. Retour sur une demi-finale serrée, contre l’une des meilleures équipes du tournoi, la Belgique, et la tête de Samuel Umtiti qui envoie la France en finale.

Par Damien Meunier, journaliste sportif

Après un match convainquant contre l’Uruguay en quart de finale, la France avait rendez vous en demi-finale contre le voisin Belge, qui a éliminé le Brésil. Duel fratricide qui promet un beau match. Retour à la Taverne 1909 pour cette rencontre. L’ambiance promet d’être surchauffée dans ce bar plein de supporters des deux camps qui se retrouvent. Amis et collègues dans la vie, il n’y aura pas de fraternité qui tienne pendant la partie. Retour sur cet après-midi de feu.

Plus d’une heure avant le coup d’envoi, la foule se presse et envahit les lieux prêt à encourager les siens. Drapeaux, maillots et maquillages des deux nations sont en nombre. Français et Belges partagent et échangent le repas et un verre avant le botté d’envoi. Les supporters bleus entonnent « Qui ne saute pas n’est pas français » pour se motiver. Encouragements et huées sont confondus lors du début de la retransmission. L’ambiance monte au fur et à mesure que l’heure fatidique approche. Les hymnes sont interprétés à tue-tête. La Marseillaise d’un côté et la Brabançonne de l’autre. Dès le coup d’envoi, les supporters donnent de la voix dès que leurs protégés ont le ballon. Avec le début de match rythmé, l’ambiance est déjà bien présente pour le début de match. Les encouragements aux gardiens et autres acteurs mis en lumière fusent. Dès qu’une grosse occasion se créée, des clameurs se font entendre et des « ouf » d’un côté et des « oh non » de l’autre sont proclamés. La (bonne) mi-temps est sifflée sous les applaudissements des spectateurs. La pause est toujours l’occasion de revenir sur les actions chaudes de part et d’autre et d’échanger avec les supporters adverses. Tout le monde est d’accord pour dire que l’issue du match demeure incertaine avec un bon début de match des Diables rouges alors que les Bleus sont bien revenus en fin de période. Tout reste à faire et tout le monde est prêt pour la suite.

Dès le début de la 2ème mi-temps, les encouragements reprennent à la Taverne 1909. Explosion de joie française sur le but de Samuel Umtiti avec des « Allez les Bleus » qui montent dans le bar ! Avec l’enchaînement des occasions sur le terrain, l’ambiance monte encore d’un cran. Pour le 1er changement belge, pas mal d’applaudissements de la part des supporters du Plat Pays. On entend un peu plus les français mais leurs voisins ne sont pas en reste dès que le ballon approche de la surface bleue. De grosses huées se font entendre lorsqu’une faute n’est pas sifflée aux abords de la surface de réparation sur le capitaine belge mais chacun se fera sa propre opinion dans le bar. Afin de pousser les Bleus, une Marseillaise est entonnée par l’ensemble des supporters bleus. Ces derniers offrent une ovation nourrie lors de la sortie de Blaise Matuidi a cinq minutes du terme. Avec une fin stressante, les cris des deux camps se font plus sonores. Les soutiens continuent de plus belle dans les arrêts de jeu, même si ce sont plus des chants français. Au coup de sifflet libératoire, les « On est en finale » sont repris par l’ensemble des fans français présents à la Taverne 1909. Ces derniers ne quittent pas le bar, continuant la fête d’être tous ensemble.

Belges déçus malgré leur bon match, Fançais heureux mais tout se termine dans une bonne ambiance. Le DJ passe la Marseillaise, reprise en coeur, et « I will survive » comme en écho à 1998, 20 ans après. Place aux finales pour les deux protagonistes. La grande pour les Bleus, la petite pour les Diables rouges qui n’ont toujours pas connu les honneurs d’un match pour le titre. Nul doute que les voisins se retrouveront pour le match dimanche, certainement derrière le maillot frappé du coq.

Ou voir le match dimanche ?

Laisser un commentaire