Les Bleues s’inclinent face à une Allemagne peu inspirée mais réaliste

Peu convaincantes mais… qualifiées. Les Allemandes ont éliminé les Françaises hier au stade olympique de Montréal. Dominante pendant 120 minutes, l’équipe de France féminine de soccer, et les nombreux supporters français, y auront cru jusqu’à la 84ème minute, alors que les Allemandes reviennent au score.

Poussées par 25 000 spectateurs dont une majorité de Français, les Bleues ont sonné la charge du but de Nadine Angerer, la gardienne allemande, dès les premières secondes. Louisa Nécib manque d’ouvrir le score dans la première minute. Dépassées par le jeu rapide et précis des Françaises, les Allemandes essuient de nombreux tirs, mais peu sont cadrés. Les quelques incursions des attaquantes allemandes sont bien maîtrisées par Wendy Renard et Laura Georges. Les charges de Marie-Laure Delie et les percussions d’Eugénie Le Sommer donnent des frissons aux partisans français, et manquent de faire mouche à plusieurs reprises.

Dès le début de la 2e mi-temps, les Bleues font le siège du but d’Angerer, et c’est finalement Louisa Nécib qui trompe la portière allemande avec un tir, légèrement détourné, qui trompe la gardienne allemande à la 64e minute. La France mène alors 1-0. Il reste six minutes à tenir pour les filles de Philippe Bergeroo, lorsque l’arbitre canadienne siffle un pénalty pour une main de Majri dans la surface de réparation. À la 84ème minute, la buteuse Sasic transforme le penalty et égalise. L’espoir renaît dans le camp allemand et l’équipe d’Outre-Rhin sort enfin de sa torpeur pour commencer à croire en ses chances.

À la fin du temps réglementaire, les deux équipes s’apprêtent à disputer deux fois 15 minutes de prolongation. La charge française continue, avec Gaetane Thiney, rentrée en 2e mi-temps, Louisa Nécib et Amel Majri. Les tirs au but deviennent inéluctables, après que Gaetane Thiney ait manqué la balle de la victoire à la 116e minute, qui passe à quelques centimètres du cadre. Angerer était battue. Les Allemandes se font menaçantes à plusieurs reprises, mais Sarah Bouhaddi, bien assistée par sa défense, ferme la porte à chaque fois. La terrible et redoutée séance de tirs au but verra les Allemandes l’emporter, contre le cours du jeu, après l’arrêt par Nadine Angerer du 5e tir français de Claire Lavogez.

En demi-finale, l’Allemagne affrontera les États-Unis, qui ont battu la Chine 1-0 ce soir.

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire