Les anciens combattants de Montréal se souviennent aussi

Alors que les célébrations du 70ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie furent fastueuses, les anciens combattants français de Montréal, ont également tenu à rendre hommage à leurs camarades, ce dimanche au Parc Lafontaine. Mais c’est aussi le 60e anniversaire de la fin des guerres d’Indochine qu’ils ont célébré avec plusieurs anciens combattants.

Le 11 août 1954 marquait la fin de l’épopée indochinoise de la France, qui dura un siècle. Marcel Roy, vice-président de la Fédération des Anciens Combattants Français de Montréal, a tenu à rappeler « le dévouement sans borne et le courage exemplaire » des combattants de l’armée française, dans un discours émouvant dimanche dernier. Il se souvient du lourd tribut payé par la France : 1726 soldats morts au combat, 1694 hommes portés disparus, 5294 blessés et 10 863 prisonniers. Le vice-président rappelle que 3290 soldats seulement reviendront « des sinistres camps de rééducation vietminh ». Il dénonce aujourd’hui encore « les positions fluctuantes et les indécisions des gouvernements du moment », et l’indifférence, voire « l’hostilité agressive d’une certaine gauche ». Mais de 1945 à 1954, ce sont également 100.000 soldat de l’Union Française qui ont perdu la vie en Indochine.

À Fréjus en France, le Mémorial des guerres en Indochine rend hommage aux soldats morts lors de ce conflit.

Une trentaine de personne avait fait le déplacement au Cénotaphe du Parc Lafontaine, dont Michel Clercx, Consul Général Adjoint de Montréal, qui a également prononcé un discours d’hommage aux hommes morts pour la France lors de ces deux conflits.

 

Laisser un commentaire