Les anciens combattants français de Montréal célèbrent leur 100e anniversaire

Jeudi dernier, les anciens combattants français de Montréal, ont célébré le centième anniversaire de leur association. Le président Fernand Bonjour a également passé la main à André Vandersteenen, pour lui succéder et diriger l’association.

Une quarantaine de personnes étaient venues célébrer, dans une ambiance conviviale, les 100 ans de la Fédération des anciens combattants français de Montréal, sur la rue Laurier, le 2 juillet dernier.

En présence de Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal, de Marc Parent, directeur du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM), mais aussi des élus consulaires Virginie Beaudet et François Lubrina, le président-honoraire, Pierre Lemasson, a retracé les 100 ans de l’association.

Une association fondée par 19 Poilus de Montréal

Les quatre derniers présidents de la Fédération des Anciens Combattants
Les quatre derniers présidents de la Fédération des Anciens Combattants

Fondé le 10 octobre 1915 par 19 Poilus, l’association, dénommée « la Société des sacs-au-dos » choisit son premier président, Pierre Ledieu, il y a 100 ans. Le président Lemasson rappelle que tous les Français vivant au Québec en 1914, ont été rappelés et mobilisés par la France pour la Grande Guerre. Le 16 janvier 1916, l’assemblée générale énonce ses objectifs : regrouper les Français qui ont fait leur service militaire pendant la guerre commencée en 1914 afin de se mieux connaître et de s’entraider, et encourager l’amour de la patrie et l’attachement à son drapeau. L’association précisait déjà à l’époque que « toute discussion politique ou religieuse sera interdite dans les assemblées ». En 1918, l’association acquiert une maison de repos pour ses vétérans à Sainte-Adèle, au prix de 5 000$. En 1922, une colonie de vacances pour enfants ouvre ses portes à côté de la maison des vétérans. En 1923, la « Société des sacs-au-dos » devient « Les Vétérans de la Grande Guerre », puis les « Anciens Combattants de Montréal » en 1941, et enfin, la « Fédération des anciens combattants français » en 1988. Cette même année, la propriété de Sainte-Adèle est vendue, et sept ans plus tard, l’immeuble du 1663 Laurier à Montréal est acquis.

En 1991, la Fondation française pour les anciens combattants et victimes de guerre, dont le but est de protéger son patrimoine et venir en aide aux plus démunis, est créée, et toujours présidée aujourd’hui par François Lubrina.

La coupelle du Consulat général de France

DSC_0138
Bruno Clerc remet la Coupelle du Consulat général de France au nouveau président des anciens combattants, André Vandersteenen

Des médailles d’honneur ont été remise à quelques membres de l’association pour célébrer cet anniversaire, mais aussi à Bruno Clerc, Marc Parent, Diane Tardif, François Lubrina et Virginie Beaudet.

Le consul général de France, Bruno Clerc, pour qui c’était la dernière présence auprès des anciens combattants de Montréal, a tenu à délivrer un message de gratitude à l’association et a remis la coupelle du Consulat général de France à Montréal, sur le modèle de la coupelle remise par un commandant de bateau aux autorités locales à son arrivée au port. Il a loué le rôle important joué par l’organisme auprès des anciens combattants français et de leur famille, et a rappelé qu’il a passé, auprès des anciens combattants, des moments conviviaux.

La célébration s’est terminée avec La Marseillaise, puis s’est prolongée autour d’un délicieux cocktail arrosé de vin et de cidre.

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire