L’Électro Parade, un défilé fédérateur pour clôturer l’été en beauté

Ponctué de festivités hautes en couleurs, l’été montréalais ne cesse d’éblouir ses citadins avec des célébrations tout particulièrement pittoresques puisqu’il s’agit du 375ème anniversaire de la ville de Montréal. Le 2 septembre dernier, la saison estivale s’est finalement clôturée en régalant les oreilles des amateurs de musique électronique. En collaboration avec le Festival MEG, l’Électro Parade défilait en ville pour la première fois en Amérique du Nord, notamment après Zurich et Paris. Et tout comme ailleurs dans le monde, l’évènement a connu à Montréal un véritable succès.  

Perchés sur les chars allégoriques qui avançaient tranquillement, des DJs à la fois issus de la scène techno française et canadienne ont fait vibrer les rues de la métropole québécoise. De 15h à minuit, ils étaient des milliers à danser dans les rues de Montréal, en rythme avec les chars. Parmi les danseurs, on retrouvait aussi bien des amateurs de musique électronique que des dilettantes, des jeunes et des moins jeunes, des amis ou des familles. En plus d’envahir la ville et ses habitants avec un air de fête, l’Électro Parade a permis aux Montréalais et aux touristes de s’approprier la ville de façon originale et accessible à tous.

Finalement, les chars allégoriques qui avaient commencé leur trajet au pied du Mont-Royal, terminaient leur itinéraire à la Place des Arts, pour laisser place au concert d’Agoria et Paul Kalkbrenner, deux icônes de la musique techno. Avec cette première parade techno, Montréal témoigne une fois de plus de sa capacité à innover et de son cosmopolitisme croissant.

(source: Léopoldine Frowein) (crédit photo: Simon White)

Laisser un commentaire