Législatives 2017: Le casse-tête du vote par correspondance

Les postes consulaires français dans le monde vont devoir faire face à un problème sans précédent: 10% du total des Français votant à l’étranger se sont prévalus de leur droit de vote par correspondance, soit près de 120 000 électeurs. En Amérique du Nord, c’est 20% des électeurs qui ont demandé à voter par correspondance (40 000 personnes).

Par Nathalie Simon-Clerc

À Montréal, 21 000 Français inscrits sur la LEC (liste électorale consulaire) ont demandé à voter par correspondance, soit 37% des électeurs. C’est presque le nombre d’électeurs qui se sont déplacés lors de la dernière élection présidentielle! D’habitude, les élections législatives mobilisent peu à l’étranger: en 2012, la participation était de 20% (tous types de vote confondus) dans la circonscription d’Amérique du Nord.

De source diplomatique, la Direction des Français de l’Étranger (DFAE) est en train de réviser complètement son dispositif de vote par correspondance pour faire face à cet afflux inusité. Le dispositif final devra pouvoir absorber un grand nombre de votants à l’urne (un peu de 5% des inscrits à Montréal en 2012) ainsi que la totalité des votants potentiels qui ont fait la demande du vote par correspondance. Le coût de l’opération n’a pas été dévoilé (envoi de l’ensemble des documents à 120 000 électeurs).

De plus, l’inscription au vote par correspondance n’exclut pas le vote à l’urne si l’électeur a changé d’avis. Le dispositif du ministère des Affaires étrangères (MAE) devra donc intégrer les deux possibilités.

Vote par correspondance: un vote sur deux annulé…

D’habitude le vote par correspondance mobilise peu. En 2012, 134 électeurs s’étaient prévalus de ce droit à Montréal, et 364 dans la circonscription d’Amérique du Nord.

La suppression du vote électronique a sans doute dopé les demandes de vote par correspondance, largement publicisé pour absorber la grogne. En 2012, 7 393 électeurs avaient voté par internet à Montréal, et 22 000 dans la circonscription. À Montréal, 2 326 électeurs avaient voté à l’urne et 9 500 dans la circonscription.

Lors du dernier conseil consulaire, Yan Chantrel, conseiller à l’AFE, s’est déclaré très inquiet par la situation car, le vote par correspondance reste complexe et le taux d’annulation des votes pour mauvais usage de la procédure, reste élevé. « En 2012, un vote sur deux a été annulé », justifie l’élu qui recommande à ses compatriotes de se déplacer au Collège Marie-de-France pour voter à l’urne.

Pour voter par correspondance, il fallait en faire la demande avant le 14 avril dernier. « Le fait d’avoir activé cette option n’oblige pas l’électeur à utiliser par la suite cette modalité de vote mais déclenche l’envoi du matériel de vote à cet électeur. », explique le site du MAE.

Le MAE précise les modalités:

Le matériel de vote par correspondance sera adressé pour chaque tour aux électeurs ayant activé cette option, avec la lettre de convocation et les professions de foi des candidats. Il contiendra :

  • les bulletins de vote ;
  • une enveloppe de scrutin (couleur bleue) ;
  • une enveloppe d’identification (couleur blanche) à renseigner par vos soins ;
  • une enveloppe d’expédition libellée à l’adresse du poste qui recueille votre vote.

Procédure ici: www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/droit-de-vote-et-elections-a-l-etranger/article/vote-par-correspondance

(crédit visuel: MAE)

Laisser un commentaire