Léa Villalba

Désormais étudiante en Maitrise en Danse à l’UQAM, Léa est formée et diplômée en France, dans plusieurs domaines dont la Science Politique, la Sociologie et les Arts du spectacle.
De sang espagnol et originaire du sud des Landes, c’est à l’été 2015 qu’elle arrive à Montréal, ville captivante par son dynamisme et sa richesse culturelle. Passionnée d’écriture depuis toujours, ce n’est que très récemment qu’une nouvelle voie s’ouvre à elle : le journalisme.

Léa aime le voyage, la bière, les relations humaines, la danse, le jambon, les perceptions humaines, les sentiments, les différentes cultures, les contre-cultures, les milieux underground, la psychologie, les mythes, la musique, la complicité, le chocolat, la créativité, les discussions, les soirées déguisées, la lecture, l’imagination, l’humour, la fantaisie, la photo, le vin rouge, le hasard, le destin, le quotidien, les animaux, la plage. Toutes les petites choses de la vie, les plus simples, les plus bêtes parfois, illuminent son quotidien, la comblent de bonheur et la rendent curieuse.
Parallèlement à une carrière de danseuse, elle décide donc de se lancer dans l’écriture en devenant journaliste culturelle dans plusieurs magazines, dont l’Outarde libérée, pour rencontrer du monde et améliorer son travail de rédactrice. Désireuse de devenir journaliste professionnelle, elle envisage de développer son réseau ainsi que ses compétences afin de faire ses preuves et d’être reconnue dans le milieu.

Toujours prête pour la découverte, elle ne cesse d’élargir ses savoirs et sa culture pour pouvoir traiter au mieux de tous les sujets possibles et se définir pleinement en tant qu’artiste et journaliste culturelle.