Le tango, pour combattre la violence faite aux femmes argentines

Alors que le 32e FIFA touche à sa fin, la chorégraphe et danseuse française Diane Jean a présenté cette semaine le court métrage Les règles du Tango ont changé , en hommage à la violence faite aux femmes en Argentine.

Diane Jean-Sloninski a eu un séjour québécois bien rempli. Après avoir présenté son film jeudi matin, réalisé avec Yan Grill, sélectionné dans le cadre du 32e Festival International du Film d’Art de Montréal, elle a dansé un extrait de Les règles du Tango ont changé, œuvre artistique complémentaire au film, vendredi soir au Centre culturel Georges-Vanier.

« Il s’agit d’une œuvre engagée, traitant de la place des femmes en Argentine », explique la chorégraphe. Elle utilise le tango comme une métaphore de la société argentine. Ce spectacle évoque les violences extrêmes subies par le peuple, notamment sous la dictature militaire des années 70. Il rappelle le combat mené par les grand-mères de la Place de Mai. Mais c’est aussi un contexte social actuel tendu, et une société avec des codes machistes, que la danseuse exprime dans sa chorégraphie.

Ce spectacle est né d’un voyage en Argentine. En 2009, après un important travail de recherche, elle se rend à Buenos Aires pour danser le tango et rencontrer des femmes. Les témoignages qu’elle recueille alors sont unanimes : humiliations, brutalités, maltraitances, enfermements. « J’ai voulu comprendre la place du tango dans tout ça, ses véritables codes et les possibilités qu’offre la danse pour questionner et combattre les injustices », confie Diane Jean.

Danseuse et chorégraphe depuis plus de 10 ans, Diane Jean débute au Conservatoire de Bayonne. Elle devient professeur de danse de société mais continue sa formation au Conservatoire de Montauban et au CESMD de Toulouse. Elle explore la Modern Danse au Cologne Danse Center. Elle crée sa compagnie de danse contemporaine en 2003.

Pour la chorégraphie de Les règles du Tango ont changé, version « LE MUR », Diane Jean se forme à la danse-escalade sur corde. Une séance de recherche du spectacle est filmée à l’Opéra Bastille, dans le cadre d’un court-métrage projeté lors du Festival du Film d’Amérique Latine en mars 2011 à Toulouse. La vidéo mêle des séquences tournées à Opéra Bastille et en Argentine.

(crédit photo : Diane Jean)

LES RÈGLES DU TANGO ONT CHANGÉ :

Réalisation > Yan Grill Scénario > Yan Grill, Diane Jean Sloninski Chorégraphie > Diane Jean-Slominski Image : Yan Grill Son > Yan Grill Montage > Yan Grill Musique Guastavino Et Ginastera Interprète(s) > Diane Jean Sloninski, Chloé Ghisalberti, Manuel Nunez Camelino Distribution > Yan Grill

Une réponse

  1. Tisserand
    Tisserand at |

    Comment la communauté internationnale qui s’ėmeut de tant »d’injustices » de part le monde peut laisser un pays comme l’Argentine « institutionnaliser »la violence faite aux femmes.

    Reply

Laisser un commentaire