Missing image

Le sénateur Richard Young exige la réciprocité des ARM

En visite à Montréal le mois dernier, le sénateur PS Richard Young, élu pour les Français de l’étranger, a été saisi des difficultés, pour les infirmières françaises du Québec, de reconnaissance de leur diplôme, dans le cadre des ARM signés en 2010 entre la France et le Québec. Le sénateur Young a questionné la ministre des affaires sociales et de la santé le 7 novembre, sur les mesures qu’elle compte prendre « pour permettre une réelle application de l’arrangement de reconnaissance mutuelle du côté québécois ». L’élu français indique que les diplômes québécois sont reconnus en France depuis l’arrêté du 23 décembre 2011, mais qu’en revanche, la réciprocité ne semble pas effective. La réponse de la ministre est en attente.

Laisser un commentaire