Le Québec célèbre sa Fête nationale en plein coeur de Paris

Le 22 juin dernier, la Délégation générale du Québec à Paris organisait une soirée festive et conviviale pour célébrer la Fête nationale de la province. L’occasion pour la représentante du Québec en France, Line Beauchamp, de faire un point sur une année riche en échanges entre la France et la Belle Province.

Par Romain Lambic, correspondant à Paris

Dégustation de poutines et de queues de castor

Le dimanche 24 juin, c’est le jour de la Saint-Jean, Fête nationale pour le Québec. À Paris, la Délégation générale du Québec à Paris a décidé de célébrer cette fête le 22 juin au soir, en la rue Pergolèse, dans le XVIe arrondissement de la capitale française, devant les bâtiments de la Délégation. Plusieurs centaines de personnes, des Français comme des Québécois, se sont rendus à cet événement, dans une grande convivialité. L’ambassade du Canada en France, la Fédération France-Québec et Francophonie sans frontières étaient notamment présentes.

L’événement s’est tenu à la fois dans la cour de la Délégation générale du Québec à Paris, mais également dans une partie de la rue Pergolèse. Quelques animations ont ponctué la soirée, un camion-restaurant servait notamment des Queues de castor et des poutines, un bar distribuait quelques bières québécoises à base d’érable et un dépanneur éphémère a été mis en place pour vendre quelques produits venant de la Belle Province. Dans la cour, une scène a été installée, sur laquelle s’est produit durant tout l’événement un jeune groupe pop-rétro, les Royal Pickles. Un peu plus tôt dans la journée, un drapeau québécois a été érigé en la Place du Québec, dans le VIe arrondissement. La veille de l’événement, le 21 juin, la Délégation avait organisé un déjeuner diplomatique en présence de nombreuses personnalités politiques et publiques.

France-Québec: « C’est surtout l’avenir que nous avons en commun »

Line Beauchamp, Déléguée générale du Québec à Paris

La Déléguée générale du Québec en France, Line Beauchamp, nous a fait part de son sentiment sur cette soirée de célébration. « Cet événement nous permet de constater qu’il y a suffisamment de lien d’amitié entre la France et le Québec pour fêter dignement la fête nationale du Québec. Quelques centaines de personnes étaient présentes à cette fête populaire. La veille, c’était en quelque sorte une fête diplomatique, avec la présence de plus de 200 personnes. » Christine St-Pierre, ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Laura Flessel, ministre française des Sports et les députés Jean-Claude Carle et Sébastien Nadot, présidents des groupes d’amitié France-Québec au Sénat et à l’Assemblée nationale faisait partie des convives.

« Vendredi matin, nous avons procédé avec beaucoup de fierté à la levée du drapeau du Québec en plein coeur de Paris, sur la Place du Québec dans le XIe arrondissement. Nous avons offert aux gens qui y étaient présents la possibilité d’admirer les « chaises poèmes » du sculpteur Michel Goulet et la poésie québécoise. Pour revenir sur l’événement, il y avait des Québécois vivant au Québec ou de passage en France pour les études ou le travail. Il y avait aussi beaucoup de Français qui étaient là en toute amitié. Nous n’avons pas seulement une histoire commune, c’est surtout l’avenir que nous avons en commun. Il y a plein de projets, qui sont en train d’être discutés, parfois des projets amoureux », ajoute Mme Beauchamp.

Une année très forte pour la relation France-Québec

La célébration de la Fête nationale du Québec se déroule dans une période riche d’échanges entre la France et le Québec.

« À la délégation, nous vivons une année très forte, marquée notamment par la présence pendant une semaine de notre Premier ministre, Philippe Couillard, en mission sur le territoire français en mars, dans le cadre des rencontres alternées entre les Premiers ministres québécois et français, rappelle Line Beauchamp. Cette année, Philippe Couillard a assisté à un comité interministériel sur le thème de l’égalité femme-homme avec 25 ministres français. Pour la délégation, cela a été un succès, cinq feuilles de routes et plans d’action ont découlé de cette rencontre, sur des sujets comme l’application de l’accord de libre échange Canada-Union européenne, l’intelligence artificielle, les changements climatiques ou encore l’éducation. Là où cela prenait une importance particulière, c’est que nous sommes devant une nouvelle carte politique en France, avec un nouveau gouvernement, une majorité de députés à l’Assemblée nationale issus d’un parti qui n’existait pas il y a deux ans ».

Une vingtaine d’entre eux étaient présent au déjeuner du 21 juin. « C’est pour nous le constat d’un bon travail que nous avons mené pour réaffirmer les liens franco-québécois dans le contexte de cette nouvelle carte politique en France », se réjouit Line Beauchamp.

(crédit photo: Romain Lambic)

Laisser un commentaire