La langue française, un trait d’union à adapter aux nouvelles technologies

La 20ème édition de la Journée internationale de la Francophonie célébrée ce 20 mars 2018, a pour thème: « la langue française, notre trait d’union pour agir ». Plus de 1500 évènements sont organisés dans 70 pays. Selon une indiscrétion d’Europe 1 / Le JDD, le président Emmanuel Macron devrait prononcer un « discours fondateur » devant 300 élèves et étudiants des cinq continents à l’occasion de cette journée.

Par Nathalie Simon-Clerc

« La langue française, il faut se battre pour elle », avait déclaré le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, lors de sa visite à l’Élysée. Quant au président de la République française, Emmanuel Macron, il dit vouloir faire « de la promotion de la langue française et de la Francophonie une priorité ». Mais pour lui, la langue française s’inscrit dans le plurilinguisme et l’échange avec les autres langues. « Je ne fais pas partie des défenseurs grincheux, je suis un défenseur conquérant et ambitieux », a-t-il déclaré le 12 mars dernier en compagnie de Philippe Couillard.

Un plan français de promotion

D’ailleurs, c’est ce 20 mars que le plan français de promotion de la langue française et du plurilinguisme est annoncé à Paris. Emmanuel Macron devrait prononcer « un discours fondateur » sous la Coupole, devant 300 élèves et étudiants des cinq continents.

Selon le JDD, « Des mesures seront annoncées pour renforcer l’usage de la langue française dans les enceintes internationales, les médias, sur internet et dans le monde de l’économie et de l’innovation. » C’est vers l’Afrique, l’avenir de la Francophonie, que se concentreront les efforts notamment en éducation.

« Les nouvelles technologies bouleversent l’environnement linguistique »

Selon Benjamin Boutin, président de l’association Francophonie sans frontières et auteur de « L’élan de la Francophonie: une communauté de langue et de destin » et « L’élan de la Francophonie: pour une ambition française » (téléchargement gratuit), « Les nouvelles technologies bouleversent l’environnement linguistique et culturel mondial. Dans ce contexte, l’avenir d’une langue semble conditionné aux opportunités qu’elle offre à ses locuteurs, aux mobilités qu’elle favorise, aux innovations qu’elle véhicule. »

Le Québec sur grand écran

Du côté de la belle province, 34 films québécois seront présentés lors des 154 projections prévues à travers le monde. Ce sont 142 projections de longs métrages et 12 projections de courts métrages qui seront ainsi diffusées dans 20 pays : Allemagne, Brésil, Chine, Colombie, Côte d’Ivoire, Cuba, Espagne, États-Unis, Inde, Irlande, Islande, Italie, Japon, Mexique, Principauté d’Andorre, Royaume-Uni, Sénégal, Suède, Suisse et Vietnam.

« Au Québec, nous avons un savoir-faire qui sort de l’ordinaire. En cette journée où tous les francophones célèbrent leur langue, les Québécois marqueront leur place par la projection d’œuvres cinématographiques démontrant que la culture québécoise rayonne à l’international une fois de plus. », a justifié Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec.

Le français, 5ème langue du monde

Le français, deuxième langue la plus apprise dans le monde, avec près de 125 millions d’élèves et environ 900 000 professeurs de français à l’étranger, est la deuxième langue d’information internationale dans les médias, la troisième langue du monde des affaires et la quatrième langue d’Internet. Partagée par 274 millions de personnes dans le monde, cinquième langue la plus parlée sur la planète, le français est, avec l’anglais, la seule langue présente sur les cinq continents.

Les activités du 20 mars 2018 dans le monde: http://20mars.francophonie.org/

Benjamin Boutin est l’invité du 64 minutes sur TV5 Monde ce mardi 20 mars 2018 à partir de 18h (heure de Paris)

(crédit photo: Facebook OIF)

Laisser un commentaire