Lancement du passeport Montréal Étudiant International, outil culturel d’intégration

Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, le groupe financier BMO et LaVitrine ont mis en place un passeport Montréal Etudiant International. Ce sésame gratuit offre aux étudiants internationaux des universités de Montréal un accès privilégié aux lieux et aux grands évènements culturels de la ville. Une occasion de découvrir la métropole d’une nouvelle façon.

Par Cédrelle Eymard

Montréal, destination phare pour les étudiants du monde entier, en accueille entre 28 000 et 36 000 chaque année. « Si 50% des étudiants étrangers disent souhaiter rester à Montréal une fois le diplôme obtenu, seuls 16% restent vraiment », déclare Claude Gagnon, directeur général du groupe financier BMO. En mêlant tourisme culturel et anniversaire de la ville, BMO et la Vitrine ont envisagé un projet capable de réunir, de rassembler et d’ouvrir Montréal à ses étudiants internationaux. « Cette carte est remise à chaque étudiant lors de son inscription par l’intermédiaire des universités. Elle leur permet de les mettre en réseau avec les autres étudiants mais aussi de leur faire découvrir Montréal dans une perspective culturelle », précise Claude Gagnon. Intégrer donc ces nouveaux arrivants à une ville, un pays, une culture qu’ils ne connaissent peut-être pas, et éventuellement les inciter à envisager une vie montréalaise ou plus globalement québécoise. « Nous souhaitons favoriser leur intégration pour qu’ils restent, qu’ils aient envie de le faire », ajoute-t-il.

Les universités et écoles partenaires

Toutes les universités de Montréal sont partenaires ainsi que quelques écoles affiliées comme HEC ou l’ETS. La carte est gratuite et non obligatoire. Elle reste un choix de l’étudiant. Le seul critère d’admissibilité est le certificat d’admissibilité du Québec délivré aux étudiants internationaux. Si le projet initial concernait l’ensemble des étudiants, les difficultés à mettre en place ce dispositif, ainsi que la problématique de la non rétention des étudiants étrangers ont laissé place à ce passeport Montréal étudiant international. « Dès le mois de novembre dernier, tous les étudiants ont été invités à se procurer cette carte, précise Claude Gagnon. A ce jour, 6 000 étudiants possèdent le passeport ».

Montréal, une porte vers l’intégration au Québec

« Nous savons que ce genre d’initiatives va avoir un impact culturel et économique sur Montréal et sur le Québec » avoue Claude Gagnon. Le directeur général souhaite par là-même influencer l’emploi étranger mais aussi l’implantation des firmes étrangères sur le territoire. Selon lui, ces dernières ne représentent qu’1% des firmes montréalaises (soit 2000 filiales), un chiffre bien bas lorsqu’on connaît l’attrait de Montréal pour les étrangers. Un projet comme celui-ci ouvre Montréal au monde culturel mais aussi économique. Montréal se veut être plus une ville d’attache et moins une ville de passage.

Pour plus d’informations sur le passeport, une plate-frome a été mise en place : http://passeportmtletudiant.com/

Une application pour téléphones intelligents est également disponible.

Laisser un commentaire