L’Amérique du Nord reste une destination d’expatriation attractive

Plus de 8 000 Français ont rejoint Amérique du Nord entre 2016 et 2017. Avec 267 666 inscrits sur les listes consulaires, l’Amérique du Nord enregistre une hausse de 3% en un an, contre plus de 10% entre 2015 et 2016. Cette destination reste néanmoins attractive puisque les listes consulaires comptent 2,20% de Français en plus dans le monde par rapport à 2016. Les Français vivant hors de l’Hexagone sont désormais 1 821 519.

Par Nathalie Simon-Clerc

Si la Suisse reste prisée par les candidats à l’expatriation, avec plus de 187 000 Français et une hausse de plus de 4%, les États-Unis la talonnent de près. Près de 163 700 Français vivent désormais au pays de Donald Trump; c’est une augmentation de 3,71% par rapport à 2016. Le Canada arrive en 6ème position avec 104 000 Français, soit 2,39% de plus qu’en 2016, devancé par le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. Les deux tiers des Français inscrits au Canada vivent à Montréal.

Avec 267 000 inscrits sur les listes consulaires, l’Amérique du Nord reste le premier choix d’expatriation hors Europe pour les Français, et la première des 11 circonscriptions du monde en termes de population. 

La moitié des expatriés vit en Europe

La Turquie, la Nouvelle-Zélande, Cuba ou encore l’Iran, pour ne citer qu’eux, enregistre des augmentations de plus de 10%. La Libye, le Soudan du Sud, l’Afghanistan ou encore le Nicaragua voient les effectifs de Français chuter de plus de 10%. On compte 68 Français au Soudan du Sud.

Près de 50% de la communauté française expatriée vit en Europe. Près de 34% de ces expatriés ont moins de 25 ans, tandis que plus de 51% ont entre 25 et 60 ans.

Le Quai d’Orsay précise que le rythme d’installations des Français à l’étranger ralentit, puisque qu’il est de 2,20% entre 2016 et 2017, alors que l’on observait une augmentation annuelle de plus de 3% sur les 10 dernières années.

Une communauté estimée à 2,5 millions

Ces chiffres sont toutefois à manipuler avec précaution. L’inscription sur les listes consulaires est recommandée pour les séjours de plus de six mois mais reste facultative. De source diplomatique, on s’accorde à dire que le nombre de Français vivant dans un milieu francophone comme le Québec, s’élève au double du nombre de Français inscrits. Le ministère des Affaires Étrangères « estime le nombre global de Français vivant à l’étranger, y compris ceux qui ne sont pas inscrits au registre entre 2 et 2,5 millions. »

De plus, les échéances électorales de 2017 ont poussé des Français déjà installés à s’inscrire en plus grand nombre. D’ailleurs, 61 % d’entre eux se sont inscrits sur le registre depuis plus de 5 ans.

Si elle est importante à l’étranger, la communauté française est largement dépassée par les Italiens et les Britanniques. A titre de comparaison, les autorités italiennes dénombrent un peu plus de 5 millions d’inscrits sur leur registre consulaire et les autorités britanniques estiment à environ 5,5 millions le nombre de détenteurs de passeports britanniques établis à l’étranger.

L’inscription sur le registre consulaire se fait désormais en ligne: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33307

Carte interactive des Français vivant à l’étranger:

 

 

Laisser un commentaire