La 35ème saison de l’Opéra de Montréal s’annonce extraordinaire

Alors que cette saison s’achèvera avec Turandot le mois prochain, l’Opéra de Montréal a dévoilé hier sa programmation 2014-2015, sur le thème « Vivez l’extraordinaire ». Entre Verdi et Saint-Saëns, l’Opéra de Montréal a concocté une saison à saveur européenne avec des talents québécois et internationaux. Mais c’est également vers les jeunes et les écoles, que l’Opéra mettra encore plus l’accent l’année prochaine.

« Vivre l’extraordinaire! » C’est ainsi que Michel Beaulac, directeur artistique de l’Opéra a suggéré d’aborder la prochaine programmation. C’est le grandiose Nabucco de Verdi qui ouvrira la saison en septembre 2014, une coproduction avec des grandes maisons d’opéra américaines. En novembre, l’Opéra de Montréal présentera Le Barbier de Séville, avec le jeune baryton québécois Étienne Dupuis dans le rôle d’Almaviva. C’est Oriol Tomas, gagnant 2014-2016 du premier prix du Centre français de promotion lyrique qui signera la mise en scène. En janvier 2015, nos coeurs s’ouvriront certainement à la voix de Marie-Nicole Lemieux qui sera la Dalila de l’envoutant Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns. La saison s’achèvera en mai 2015 avec Silent Night, de Puts, avec une distribution exclusivement canadienne, dont Marianne Fiset qui interprétait Manon l’année dernière. Alors que nous célèbrerons le centenaire de la Première guerre mondiale cette année, Silent Night relate la fraternisation entre soldats français, allemands et écossais le 24 décembre 1914. Inspiré du film Joyeux Noël, ce plaidoyer pour la paix, créé en 2011, a triomphé auprès du public et remporté le prix Pulitzer de musique en 2012.

Une mission éducative auprès des jeunes
Mais cette année encore, l’Opéra de Montréal veut aller vers les jeunes pour les amener à l’opéra. Les moins de 30 ans, pourront obtenir un rabais de 50% sur toutes les catégories de place à partir du 5 août (places limitées). Pierre Dufour, directeur général de l’Opéra, compte également sur des projets porteurs vers les écoles. Depuis 11 ans, le projet coOpéra permet à une centaine d’élèves de quatre écoles primaires de milieux défavorisés de concevoir leur propre spectacle musical, à partir d’un opéra à l’affiche. Les élèves bénéficient d’un soutien technique et artistique de la compagnie et des chanteurs de l’Atelier lyrique. Habituellement, ce projet démarre en septembre pour s’achever en mai. L’année prochaine, une trousse coOpéra sera remise aux écoles primaires dès septembre 2014 pour expérimenter le projet coOpéra en huit semaines. De plus, le support numérique du dernier opéra Hansel et Gretel sera distribué gratuitement dans les écoles du Québec. Déjà le 22 mars dernier, l’Opéra de Montréal et la Commission scolaire de Montréal (CSDM) avaient signé une entente de trois ans, en vertu de laquelle la CSDM versera 30 000 dollars par année pour les projets éducatifs de l’Opéra de Montréal, afin de poursuivre les efforts d’initiation vers les écoles primaires et secondaires. « L’éducation à travers l’opéra est l’une des missions de l’Opéra de Montréal », avait alors affirmé Pierre Dufour.

Enfin le directeur général s’est dit très heureux de la saison qui s’achève, puisque 45 000 spectateurs ont fréquenté l’Opéra de Montréal, les abonnements sont en augmentation de 8%, et la fréquentation du site internet a bondi de 25%. Plus de 13 000 personnes suivent également les médias sociaux de l’Opéra de Montréal.

(crédit vidéo : Opéra de Montréal)

Laisser un commentaire