La rentrée des Républicains de Montréal, une réunion animée et pleine de nouveautés

Par Léopoldine Frowein

À l’occasion de la rentrée officielle des Républicains de Montréal, une trentaine de militants et sympathisants ont bravé la pluie le 29 septembre dernier pour se réunir à la pâtisserie du Duc de Lorraine, sur Côte-des-Neiges. Dans une atmosphère conviviale, Aurelia le Tareau et Michael Pilater, ont annoncé les nouveautés qui vont ponctuer les prochains mois.

Sarah Takforyan, la responsable locale du mouvement de Nicolas Sarkozy, a rapidement laissé la parole à Michaël Pilater et Aurélia Le Tareau. Cette dernière, par ailleurs Déléguée consulaire de Montréal, a annoncé la mise en place du mouvement des « Jeunes actifs » au sein de la section.
La jeune Républicaine a témoigné de la faible représentation des Républicains âgés de 30 à 45 ans, qu’elle qualifie de «laissés pour compte », et les a invité à la rejoindre. « Nous voulons nous assurer que les réunions abordent des sujets qui englobent les problématiques des jeunes de moins de 30 ans, mais aussi de la génération des 30-45 ans», précise-t-elle. Elle justifie : « La génération des 30-45 ans ne vit pas les mêmes problématiques que les étudiants ou les retraités ». Famille, fiscalité ou insertion sur les lieux de travail seront parmi les thèmes retenus.

Les Primaires à Montréal
Avec la rentrée du mouvement politique de droite, d’autres changements ont été annoncés : les Jeunes Populaires sont devenus les Jeunes Républicains, et au niveau national, c’est Marine Brenier qui a été élue Présidente le mois dernier. Au Canada, Michaël Pilater, Conseiller consulaire de Montréal et élu à l’AFE, reste à la tête des Jeunes Républicains.
Ce dernier a tenu à aborder le thème des Primaires à droite, point crucial de la vie des Républicains en 2016. « Avec près de 150 000 Français à Montréal, nous voulons prendre toute notre part dans les Primaires », a indiqué le jeune élu, qui a invité ses compatriotes à s’inscrire sur les listes électorales consulaires avant le 31 décembre pour avoir la possibilité de voter. Il a également précisé qu’il suivait de près l’organisation des Primaires à l’étranger, et qu’il serait notamment à Paris cette semaine pour rencontrer les organisateurs.
Il a également insisté sur le maintien de l’unité du parti, malgré les Primaires.

Un débat animé sur les migrants syriens
Mais c’est aussi une nouvelle formule que la section montréalaise a inauguré pour cette rentrée. Aux nouvelles locales et nationales, Aurelia Le Tareau et Michaël Pilater ont ajouté un débat sur un sujet d’actualité. Le thème des migrants syriens a donné lieu a un débat animé mais courtois. « Doit-on accueillir 24 000 migrants comme le suggère la Commission européenne ? Doit-on créer des centres de réfugiés à l’extérieur de Schengen? Faut-il suspendre cet accord et bâtir un Schengen II? Faut-il intervenir militairement au niveau aérien ou terrestre au Proche-Orient?» Aux termes d’un débat de 30 minutes, beaucoup de militants ont fait valoir leurs arguments qui, sans surprise, rejoignent ceux de Nicolas Sarkozy.
D’ailleurs, Aurelia Le Tareau a donné les résultats d’un sondage national lancé auprès des militants des Républicains par internet sur ce thème, et les invité à répondre à un second sondage sur le thème du travail.

Cette réunion accueillait une invité inhabituelle, Nadia El Azzi Chaaya, conseillère consulaire en Arabie Saoudite, de passage à Montréal, pour des raisons privées. Les militants sont invités à se retrouver le 19 novembre prochain, pour le traditionnel Beaujolais Nouveau, et un calendrier précis des activités sera alors dévoilé.

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire