La productrice du Banquier et de l’Été Indien, Julie Snyder, décorée par la France

Julie Snyder, lors de la remise de l’Ordre national du Mérite.

Une québécoise vient d’allonger la liste des Chevaliers dans l’Ordre national du Mérite français. Julie Snyder, l’animatrice et productrice qui avait co-présenté L’Eté indien avec Michel Drucker diffusé cet été sur TVA et France 2, a été décorée ce lundi par Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal. La réception à l’américaine s’est déroulée au Centre des sciences de Montréal et a accueilli une centaine de personnes issues du cercle « select » de Québécor et de Productions J, société qu’elle a co-fondée en 1997 et qui produit des émissions à succès comme La Voix ou Céline autour du monde.

Grands absents de la soirée, ses amis Michel Drucker et Patrick Bruel (alors à Paris pour le tournage d’un show sur Jean Ferrat) lui ont adressé quelques mots de félicitations filmés. « Tu mérites cette médaille ! Trente ans au service de la culture française et québécoise..! », retrace l’indéboulonnable présentateur de Vivement Dimanche. Le chanteur de la Place des Grands Hommes a quant à lui salué l’« audace » et « l’énergie » d’une « journaliste qui a beaucoup apporté aux artistes québécois et français ».

« Certains sont guidés par le rêve américain. Moi, c’est le français qui me fait rêver ! » Julie Snyder

De son côté, le Consul général de France a honoré « une amie de la France, qui a toujours entretenu, aussi bien du côté professionnel que personnel, des liens étroits » avec la France et la francophonie. D’ascendance française par ses grands-mères, Julie Snyder fut la première québécoise à animer une émission à la télévision française. Entre 2000 et 2002, elle présente sur France 2 Vendredi c’est Julie puis Du lundi au vendredi, c’est Julie, adaptations pour l’Hexagone de son talkshow Poing J sur TVA.

Elle s’est dite fière d’obtenir une médaille qui consacre son double parcours : « On a un pont Champlain. On a un pont Jacques Cartier. J’ai voulu lever un pont au-dessus de l’Atlantique, car nos deux cultures se nourrissent respectivement l’une et l’autre », a-t-elle affirmé. Au cours de sa carrière, la compagne de Pierre Karl Péladeau (qu’elle avait d’ailleurs rencontré durant son expérience parisienne) aura interviewé les plus grands, de Charles Trenet à Catherine Deneuve, en passant par Philippe Noiret et Serge Gainsbourg.

 

Une reportage de Nathalie Simon-Clerc et Maryne Zammit

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

À revoir dans notre webmagazine : L’été indien de Céline Dion à Montréal

Laisser un commentaire