La liste UMP de Québec non conforme

(mis à jour le 20 mars)

Au trop-plein de listes UMP sur la circonscription de Montréal, s’ajoute maintenant la disparition de la liste UMP sur la circonscription de Québec. En effet, une irrégularité quant à la composition de la liste a contraint le Consulat de France à Québec à retirer la liste UMP de la course.

Coup de théâtre à Québec ce mercredi : la liste UMP-UFE menée par Michel Gaudart de Soulage a disparu des écrans radar du Consulat de Québec. Du côté du consulat, on précise que « la liste a fait l’objet d’un refus dans la mesure où elle ne respectait pas le principe de l’alternance de candidats de sexes différents posée par la loi du 22 juillet 2013. Cette décision est susceptible de recours devant le juge. » . En observant de plus près, on remarque effectivement une anomalie quant à la composition de la liste : le dernier de la liste des sept candidats devait être un homme pour respecter l’alternance, or c’est une femme. La loi n° 2013-659 précise en effet dans son article 19, que « chaque liste est composée alternativement d’un candidat de chaque sexe ». La liste UMP a pu être rejetée pour ne pas avoir respecté ce principe.

Cette anomalie avait été décelée dès dimanche, lendemain de dépôt des listes, par Soir Américain, blog très actif à Québec. Le journaliste s’interrogeait déjà sur l’alternance non respectée pour la liste UMP-UFE.

Il nous a été impossible de joindre Michel Gaudard de Soulages, ou les responsables de l’UMP pour le moment, pour connaître leur position face à un éventuel recours.

Il reste donc deux listes à Québec : une liste de Rassemblement des Français de gauche, et une liste associative dont on murmure qu’elle pourrait bien faire les affaires du candidat RFE François Lubrina s’il envisage de se présenter comme Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Étranger pour le Canada. En effet, Yves Saliba, qui mène la liste associative, était sur le Comité de soutien de Julien Balkany en 2012, et sur celui de Damien Régnard en 2013, lors des deux dernières élections législatives. Ce coup de théâtre pourrait assurer un siège à l’AFE au conseiller sortant dissident de l’UMP.

Laisser un commentaire