« La Grande Dictée 2018-2019 » : favoriser la pratique de la langue française à travers les cultures d’outre-mer

Promouvoir et valoriser la langue française en s’appuyant sur les cultures de la France d’outre-mer, c’est la mission que s’est donnée l’organisme FrancoKaraïbes en mettant sur pied « La Grande Dictée 2018-2019 », un cycle d’activités culturelles d’une durée de six mois qui s’échelonnera entre septembre 2018 et mars 2019.

Par Sandrine Bourque

À l’occasion du lancement du projet, qui a lieu le 29 septembre prochain à l’Université McGill, L’Outarde libérée s’est entretenue avec Ania Ursulet, présidente et fondatrice de FrancoKaraïbes.

L’Outarde libérée : En quoi consiste « La Grande Dictée 2018-2019 » ? 

Ania Ursulet : « La Grande Dictée » est un projet choral et rassembleur qui s’adresse au grand public québécois dans toute sa diversité linguistique, ethnoculturelle et sociale. Durant les six prochains mois, nous proposerons avec nos partenaires plusieurs activités culturelles interactives valorisant la pratique du français et mettant à l’honneur la littérature, les écrivains et les cultures françaises ultramarines [d’outre-mer, NDLR]. Les résultats de ces activités pourraient être présentés lors de la soirée de clôture du projet, le 20 mars prochain, à l’occasion de la « Franco-Fête » à l’Université McGill.

Derrière cette initiative, il y a un organisme, FrancoKaraïbes, dont vous êtes la présidente et fondatrice. Quel est votre rôle sur la scène interculturelle montréalaise ?

Depuis sa création, en février 2013, FrancoKaraïbes a une mission bicéphale : faire la promotion des cultures franco-caribéennes et favoriser leur interaction avec la culture québécoise. Avec « La Grande Dictée », nous avons voulu permettre au public d’aller à la rencontre de l’ensemble des communautés de la France d’outre-mer du Québec. Fort de notre ADN interculturel, nous cherchons entres autres à favoriser l’échange des cultures autour de nos héritages communs, dont la langue française.

Qui sont vos partenaires dans ce projet ?

Le projet « La Grande Dictée 2018-2019 » est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, dans le cadre de la stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française. Nous pouvons également compter sur le précieux soutien de l’Université McGill, qui accueille notre lancement le 29 septembre et qui organise la Franco-Fête du 20 mars 2019 qui marquera la clôture du projet. Sans oublier notre porte-parole, AngeLo Cadet, qui a accepté avec enthousiasme de porter notre initiative, et tous les organismes qui organiseront les activités de médiation culturelle en partenariat avec FrancoKaraïbes.

« La Grande Dictée » se veut accessible aux communautés non francophones. Comment comptez-vous susciter leur participation ?

Offrir l’opportunité à des publics non-francophones et issus de la diversité de participer est l’un des objectifs majeurs du projet. C’est pourquoi nous organiserons des ateliers de médiation culturelle via un maillage avec des organismes dédiés à la francisation, au soutien communautaire ou encore à la diversité ethnoculturelle non francophone. L’arrimage avec les organismes permettra de dimensionner des activités « sur-mesure » de façon à ce qu’elles soient accessibles, mais qu’elles demandent un effort dans la pratique du français.

Le coup d’envoi du projet a lieu le 29 septembre prochain à l’Université McGill. Qu’y a-t-il au programme ?

Pendant cette demi-journée, nous proposerons un concours d’orthographe ludique et un spectacle de conte sur le thème de l’Île de la Réunion, dans le cadre des Journées de la Culture. C’est la conteuse réunionnaise Mafane qui prêtera sa voix à la dictée et qui se produira sur scène. Ce lancement est ouvert à tous, pas seulement aux personnes qui participent au concours ! Venez en famille, entre amis, en duo ou en solo ! Nous souhaitons donner à cet événement un caractère festif, ouvert et diversifié autour de la langue française !

Et après le lancement ?

Dès le début du mois d’octobre, nous dévoilerons petit à petit les organismes partenaires « médiation culturelle » du projet. Quant aux activités grand public, elles seront ensuite annoncées au fur et à mesure via les réseaux sociaux et le site web de FrancoKaraïbes. Les résultats des activités de médiation culturelle pourraient être présentés à l’occasion de la 3e édition de la « Franco-Fête », qui aura lieu le 20 mars 2019 à l’Université McGill et marquera la fin du cycle d’activités. C’est une façon pour nous de susciter la fierté et de valoriser les réalisations individuelles et collectives réalisées autour de la langue française.

Pour participer aux activités de « La Grande Dictée 2018-2019 » :

Le lancement: le lien pour s’inscrire au lancement du projet sera disponible le 1er septembre via la page Facebook de FrancoKaraïbes.

Les activités grand public: elles seront annoncées au fur et à mesure sur les réseaux sociaux et sur le site Web de FrancoKaraïbes.

Informations pratiques
Date : samedi 29 septembre 2018 de 13h à 17h
Lieu : Université McGill, Moyse Hall (Bâtiment des Arts), 853 rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3A 0G5

Le projet « La Grande Dictée 2018-2019 » est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, dans le cadre de la stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française.

Légende photo: De gauche à droite, Ania Ursulet, fondatrice et présidente du CA de FrancoKaraïbes, AngeLo Cadet, porte-parole du projet « La Grande Dictée » et Marie-José Gustave, membre du CA de FrancoKaraïbes

Crédit photo : Béatrice Labbé

Laisser un commentaire