La droite et le centre unis dénoncent le manque de considération de la France à l’égard des Français de l’étranger

Géraldine Baudouin, tête de la liste officielle des Républicains, la droite et le centre unis, souhaite plus de participation de la part de l’état français pour toutes les problématiques que peuvent rencontrer les Français de l’étranger.

Selon la conseillère sortante, les Français du Québec ont toujours un attachement et un rapport affectif très fort à la France. La plupart y ont de la famille, des biens immobiliers ou des entreprises. Les Français sont fiers de leur pays et des valeurs qui lui sont attachées et ils souhaitent les partager. Mais ils ont aussi beaucoup d’attentes fortes  et cela se traduit souvent par des déceptions de leur part.

La France délaisse ses compatriotes de l’étranger

“La France malmène quelque peu ses compatriotes à l’étranger en les reléguant à une position de citoyens de seconde zone. Faire une distinction significative en ne reconnaissant pas certains droits, la taxation différente et le manque de considération sont révoltants surtout en temps de pandémie ou nous avons le devoir de nous soutenir”, déclare Mme Baudouin.

La conseillère sortante ajoute que les Français de l’étranger ont dû faire face à des politiques sociales peu adaptées, à un soutien inexistant pour les entreprises françaises ainsi qu’au sous-financement du réseau de l’enseignement des Français de l’étranger. D’après Mme Baudouin, l’enseignement de la maternelle à l’université est de moins en moins soutenu, ce qui ternit le rayonnement de la France à l’étranger. C’est grâce à lui que la France entretient des liens privilégiés avec le Québec et peut obtenir des accords de reconnaissance mutuelle des diplômes équitables. Sans lui, cet équilibre est rompu.

Des objectifs précis en tant que conseillère consulaire

Géraldine Baudouin veut s’assurer du respect de ses concitoyens, en prenant garde à ce qu’ils soient toujours pris en compte. Elle souhaite qu’ils soient placés sur un même pied d’égalité avec les compatriotes en France et en Europe.

« Mon rôle est d’alerter la France sur les situations complexes et surtout de ne pas hésiter à soulever ces problématiques que le gouvernement français refuse de voir et d’entendre, affirme Mme Baudouin. Il faut répondre aux demandes avec de véritables mesures soutenues par nos élus de l’étranger et ne pas seulement faire des tours de passe-passe »

Mme Baudouin va tenter d’assurer un lien avec la France et ses plus hautes instances représentatives pour faire entendre la voix des Français de l’étranger. Elle peut compter sur ses colistiers qui sont très investis à divers niveaux pour les Français de l’étranger et qui possèdent une grande expertise dans leurs domaines pour accompagner au mieux les compatriotes. D’autres enjeux l’ont marquée durant sa campagne, notamment le respect des droits, de l’équité et des accords établis, soutenir le rétablissement de la carte vitale, la promotion de l’équité fiscale entre les Français dans l’Union Européenne et hors Union Européenne, le respect de la libre entrée des Français sur le territoire français, rétablir les accords France-Québec pour les frais universitaires et l’Intensification de la reconnaissance des diplômes France-Québec.

Comme tous les candidats, Mme Baudouin attend un maximum de participation de la part des Français de l’étranger dans ces élections consulaires. Cela permettrait aux élus d’avoir plus de poids pour représenter et défendre les intérêts des Français de l’étranger auprès des plus hautes instances.

“Je souhaite ardemment que nos compatriotes retrouvent leurs lettres de noblesse et ainsi leur place au sein de la France. Cela passe notamment par une forte participation : difficile de faire entendre la voix de mes compatriotes s’ils n’expriment pas la leur”, affirme-t-elle.

La conseillère aspire à une collaboration renforcée et souhaite que l’écoute dont elle fait preuve soit exactement la même de la part de la France : elle veut plus de consultation des élus par les instances consulaires pour ce qui touche réellement les Français de l’étranger.

Laisser un commentaire