En juin prochain, Michelin se met au vert à Montréal avec le sommet Movin’On

Le 19 avril dernier, l’entreprise auvergnate Michelin est venue présenter Movin’On, le sommet mondial de la mobilité durable, dont l’édition 2017 relookée, se tiendra à Montréal du 13 au 15 juin prochains. Près de 3 000 acteurs issus de 35 pays, dont Bertrand Picard ou Jean Todt, viendront échanger dans la métropole autour de la mobilité durable, impactée par l’accroissement des besoins et la révolution digitale.

Par Nathalie Simon-Clerc

« On veut décarbonner le secteur du transport à l’horizon 2050 », assène Claire Dorland-Clauzel, vice-présidente directrice, Développement durable, Relations extérieures et Marques du Groupe Michelin. Aux côtés de Denis Coderre, maire de Montréal, la vice-présidente a présenté Movin’on, qui succède au Michelin Challenge Bibendum, créé en 1998. Elle invoque l’aspect multimodal du transport de demain et affirme que l’avenir de la mobilité va transformer notre quotidien et la façon dont on se déplace. Pour appuyer ses dires, elle cite quelques chiffres: en 2030, il y aura deux fois plus de véhicules dans le monde et le trafic aérien sera multiplié par deux. De plus, 70% de la population mondiale vivra dans les villes en 2050.

Selon Mme Dorland-Clauzel, la révolution digitale va faire émerger de nouveaux modes de vie et de déplacement. Elle voit aussi, en cette nouvelle mobilité, un vecteur de progrès et de développement économique et humain. « C’est une conviction qui nous anime chez Michelin depuis 125 ans », justifie-t-elle. Mais c’est aussi tous les acteurs, des secteurs public et privé, qui peuvent œuvrer ensemble à limiter les effets négatifs du transport, que la firme clermontoise veut fédérer.

Le début d’une amitié entre Michelin et Montréal

D’ailleurs, le choix de Montréal était une évidence pour Michelin. « La ville travaille sur des projets très innovants qui la hissent au premier plan des villes durables », a justifié Mme Dorland Clauzel. « Denis Coderre est un maire engagé dans l’expansion intelligente de sa ville », ajoute la dirigeante. De plus, le Challenge Bibendum devenu Movin’On aujourd’hui, n’était jamais venu au Canada.

Pour Denis Coderre, maire de Montréal, la métropole est devenue « incontournable » pour y tenir des événements mondiaux. Le maire Coderre veut ainsi asseoir son leadership en matière de lutte aux changements climatiques: « La mobilité durable est au cœur de nos actions afin de réduire nos émissions de carbone (…) La tenue de Movin’on s’inscrit parfaitement dans notre démarche pour changer, non seulement notre façon de faire, mais pour mettre en réseau, chercheurs, industriels et starts-up qui, ensemble, nous amèneront vers de nouveaux horizons. »

Il a rappelé sa volonté « très claire » de faire de Montréal « une plaque tournante en Amérique du Nord pour attirer les grandes entreprises qui pourront rayonner à partir de notre grande métropole ». Michelin est déjà établi de ce côté-ci de l’Atlantique mais Denis Coderre a salué une entreprise responsable, qui s’ajuste à la nouvelle réalité et a souligné « son leadership en matière de développement durable trouvera un terreau fertile pour s’épanouir ici. »

« C’est le début d’une belle amitié entre Michelin et la ville de Montréal », s’est réjouit le maire de la ville.

Claire Dorland-Clauzel et Denis Coderre présentent Movin’On à Montréal le 19 avril 2017

Michelin ouvert à la participation de Bleu Blanc Tech

Michelin, qui vend des pneus au Canada depuis les années 1950 et les fabrique au pays depuis 1970, compte près de 3 500 salariés ici. L’entreprise possède la 13e meilleure réputation dans le monde… et compte bien la garder. Pour Claire Dorland-Clauzel, « Michelin a toujours pensé que le rôle d’une entreprise ne s’arrêtait pas à mettre des produits de qualité sur le marché ». Elle insiste sur le rôle d’entreprise citoyenne de la compagnie. « Toutes les grandes entreprises ont un objet utile pour la société, le nôtre c’est Une meilleure façon d’avancer« .

Elle affirme que si le transport ne se réinvente pas, il ne pourra pas continuer à se développer. L’innovation technologique est donc au cœur de l’avenir de Michelin. D’ailleurs, le Challenge Bibendum qui s’est déroulé en Chine en 2014, a favorisé l’éclosion d’un éco-système de start-up et la création d’un Open Lab qui comprend 150 entreprises.

La vice-présidente de Michelin s’est dite ouverte à une éventuelle participation de l’éco-système montréalais de start-up, Bleu Blanc Tech, le hub French Tech de Montréal, au prochain Movin’on à Montréal.

Trois jours d’échanges et de rencontres

Durant trois jours, de nombreux conférenciers vont se succéder, à l’Arsenal de Montréal, du 13 au 15 juin 2017. Bertrand Picard, pilote et créateur de Solar Impulse, Jean Todt, président de la Fédération Internationale de l’Automobile ou encore Alexandre Taillefer, Associé Principal chez XPND Capital. Les échanges et rencontres vont s’articuler autour de six thèmes: 

  1. Vers de nouvelles expériences de transport, incluant la mobilité collaborative, les nouvelles expériences utilisateurs, le transport multimodal, les modèles d’affaires innovants;
  2. Vers une mobilité intelligente, avec comme sujets clés les données massives et données ouvertes, les véhicules autonomes, l’apprentissage profond et prédictif, la mobilité intégrée et l’Usine 4.0;
  3. Les prochaines grandes avancées en mobilité, thème qui couvrira les technologies innovantes, la manière de réinventer les infrastructures, mais aussi comment rêver l’impossible;
  4. Le développement de l’économie circulaire, qui permettra d’explorer les opportunités associées à la fabrication additive (impression 3D), les nouvelles approches durables de la conception et de la fabrication de véhicules et la durabilité par opposition à l’obsolescence programmée;
  5. Réglementation et politiques incitatives, séances qui porteront sur la mesure de l’impact environnemental des actions, les modes de financement des solutions futures, les nouveaux outils de réglementation et d’incitations financières et les villes et agglomérations, acteurs clés de la mobilité durable;
  6. Vers une mobilité propre, efficace et sûre, qui couvrira l’électrification et l’allègement des moyens de transport, le développement des infrastructures associées et l’amélioration de la sécurité routière.

Le programme de Movin’On: movinon.michelin.com/

(crédit photo: La Presse Canadienne – Brian Hughes)

Laisser un commentaire