Jeanine de Feydeau : « Notre liste UMP-UFE est soutenue par François Fillon »

Par Charlotte Lopez
Journaliste pour l’Outarde libérée

Reportage vidéo à la fin

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce jeudi 24 avril à l’Ancienne Église Saint-Henri de Montréal, à l’occasion du lancement de la campagne de la liste de droite se revendiquant de l’UMP et de l’UFE sans en avoir l’investiture officielle, menée par Jeanine de Feydeau, élue sortante, pour les élections consulaires qui auront lieu le samedi 24 mai prochain.

C’est dans un très beau décor de vitraux et au milieu de nombreuses peintures que Mme de Feydeau a présenté son équipe, et lancé sa campagne. Composée de seize personnes, dont une, Sarah Takforyan, a récemment fait une lettre ouverte à la liste électorale consulaire, pour désavouer son ralliement, cette liste, « Union des républicains de droite et du centre« , veut représenter les Français de Montréal, Moncton (Nouveau-Brunswick) et Halifax (Nouvelle-Écosse). Le sénateur UMP Louis Duvernois devait être présent ce jeudi soir, la candidate tête de liste a du excuser son absence.

Cette liste s’oppose aux deux autres listes se revendiquant de l’UMP, menées d’un côté par Michael Pilater, qui a reçu le soutien officiel, et de l’autre par François Lubrina, exclu en 2012. Cependant, la liste de Mme de Feydeau a perdu l’investiture du parti de Jean-François Copé il y a un mois, et utilise les logos de l’UMP et de l’UFE de façon illégale, selon ses détracteurs. D’après Ange Sitbon, directeur des élections de l’UMP, l’avocat du parti aurait adressé un courrier à Jeanine de Feydeau concernant l’utilisation des dit-logos. Par ailleurs, deux membres de cette liste ont été suspendus de l’UMP, même si le délégué de la circonscription et 2ème de la liste, Vincent Soumoy, affirme n’avoir reçu aucune lettre, et avoir seulement vu la lettre de leur suspension circuler sur les médias sociaux.

crédit photo : JP Mercier Photos
crédit photo : JP Mercier Photos

Le soutien de François Fillon
C’est dans ce contexte que Jeanine de Feydeau a annoncé avec fierté une nouvelle « en primeur » : le soutien de l’ancien Premier ministre François Fillon, à sa liste de droite. « Nous l’avons appris hier (ndlr : mercredi 23 avril 2014) et nous sommes ravis, confie-t-elle enchantée. Nous sommes fidèles à François Fillon car c’est un homme politique honnête et loyal. Nous sommes fiers de notre engagement politique. » Malgré nos demandes, il n’a pas été possible d’obtenir une confirmation écrite de ce soutien. De son côté, Ange Sitbon, directeur des élections de l’UMP, affirme que « c’est faux ».

Confiant, Vincent Soumoy a laissé entendre que la liste allait s’allonger : « François Fillon soutient cette liste, mais également de nombreuses autres personnalités politiques et non politiques, dont nous dévoilerons les noms d’ici quelques jours. »

Avec pour but de représenter tous les domaines d’activités, Jeanine de Feydeau a annoncé lors de cette réunion de campagne que la nouvelle Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) accompagnera les préoccupations citoyennes de toute nature et sera à la disposition et à l’écoute des compatriotes français vivant au Québec et dans les provinces atlantiques. L’AFE constituera ainsi un relais entre eux et le pouvoir exécutif. « Notre objectif est de défendre tous les intérêts de nos concitoyens, aussi vastes soient-ils, comme je le fais depuis 30 ans. » De nombreux sujets seront donc à l’ordre du jour comme, entre autres, les retraites, les bourses scolaires, les effectifs au consulat de Montréal, et l’avenir du consulat de Moncton.

L’intérêt général est le mot d’ordre de la tête de liste, qui, loin des querelles politiciennes, ne cherche pas à « alimenter une polémique dévalorisante pour l’image de notre pays à l’étranger. » Mme de Feydeau a indiqué qu’elle ne répondait jamais aux polémiques et ne rentrait pas « là-dedans » : « Je laisse glisser. Pour moi c’est pour les petites gens, je n’ai rien à prouver. Les gens me connaissent, ils font leur jugement eux-mêmes. Je m’en remettrais aux urnes comme on dit, et on verra les résultats. C’est tout. »

(crédit photo : Rozenn Nicolle)

Un reportage de Rozenn Nicolle et Charlotte Lopez :

Une réponse

  1. Philippe
    Philippe at |

    Excellent reportage !

    Reply

Laisser un commentaire