Jean-Michel Othoniel pour la première fois au Canada

Montréal, le 29 mai – Dès le 20 juin, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) sera balayé de tempêtes d’émotions inspirées de la violence des éléments dans l’exposition Motion – Émotion. Toute première exposition individuelle au Canada de Jean-Michel Othoniel, celle-ci fera découvrir les œuvres récentes de l’artiste français de renommée mondiale.

Les visiteurs peuvent déjà apprécier, depuis 2016, Le Nœud Pivoine, une œuvre installée en permanence dans l’escalier-évènement du pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM. Cette sculpture monumentale se compose de 212 perles de verre miroir et d’acier inoxydable. Les perles de couleur orange, ambre, rouge, rose et prune évoquent les teintes de la pivoine. L’œuvre suspendue se présente comme une ligne graphique dynamique, une envolée de perles semblant se déplacer dans l’espace. Cette œuvre est la première du prolifique artiste à entrer dans la collection d’un musée canadien.

Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « J’ai souhaité inviter à nouveau Jean-Michel au Musée en voyant sa dernière production lors d’une récente visite de son atelier à Paris, impressionnée par la force graphique de ses tornades et de ses vagues… comme un hommage respectueux à la puissante Nature et à la violence des éléments avec ces sculptures en équilibre précaire. »

L’exposition Motion – Émotion comprend également sept peintures issues des séries « The Knot of Shame » et « Black Tornadoes », empreintes des mêmes préoccupations formelles que les sculptures, soit l’épure, le gestuel, les motifs, la luminosité et la matérialité. Elles témoignent du cheminement de l’artiste dans la création du Nœud Pivoine et d’œuvres de la série des « Black Tornadoes ». Sous une apparente simplicité rhétorique, ces peintures représentent « la pureté de la fleur noircie par l’encre, le monde noirci par l’homme », souligne l’artiste.

Exposition, du 20 juin au 11 novembre 2018, au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

(Source et crédit photo: MBAM)

Laisser un commentaire