Jean-Michel Blanquer : développer l’enseignement français dans le monde

Jean-Michel Blanquer, ministre français de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, était en déplacement à Montréal les 24 et 25 octobre, pour parler Maternelles 3 ans et laïcité mais aussi de son plan de développement de l’enseignement français à l’étranger.

Retrouvez son entrevue exclusive pour L’Outarde Libérée.

Propos recueillis par Romain Lambic, photo de Sylvie-Ann Paré

Les familles expatriées françaises ont la possibilité d’inscrire leurs enfants dans des établissements d’enseignement français à l’étranger (EEFE), suivant les programmes de l’éducation nationale. Au Québec, il en existe trois : le Collège International Marie-de-France à Montréal et le Collège Stanislas de Montréal (qui accueille les enfants à partir de 4 ans) et son « antenne » de Québec. S’ils proposent le même programme que les écoles publiques en France, ces établissements sont toutefois privés et les frais d’inscription peuvent dépasser les 8 000 $ annuels – des programmes de bourses sont accessibles pour les plus faibles revenus.

370 000 élèves répartis dans 139 pays

Dans le monde, il existe 522 établissements, tous homologués par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Ils sont répartis dans 135 pays et accueillent plus de 370 000 élèves (dont 40 % de Français). Le ministère de l’Éducation nationale souhaite doubler le nombre d’élèves des écoles d’enseignement français à l’étranger d’ici à 2030 et consolider son réseau – en accompagnant la croissance des établissements existants et en créant de nouveaux. Le ministère compte également mieux associer les familles à la vie des établissements et mobiliser davantage les ambassades françaises à ce sujet.

Débat sur la maternelle au Musée des Beaux-Arts

Dans le cadre de son déplacement à Montréal, Jean-Michel Blanquer a participé le 24 octobre à un déjeuner-conférence au Conseil des relations internationales de Montréal (Corim), pour aborder justement le thème de l’enseignement français à l’étranger, en compagnie du ministre québécois de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge. Le lendemain, Jean-Michel Blanquer s’est rendu au Monde Festival pour intervenir dans une conférence de regards croisés sur le thème de la maternelle, en compagnie de l’ancienne Première ministre Pauline Marois. Il a notamment été question de comparer le modèle français de scolarisation dès 3 ans et des systèmes québécois de gestion de la petite-enfance (garderies privées ou subventionnées, centres de la petite-enfance) jusqu’à l’entrée en maternelle à 4 ans. Le ministre de l’Éducation nationale a également rendu visite aux équipes des collèges Stanislas et Marie-de-France, avant de faire un crochet au Neurolab, le laboratoire de neurosciences éducationnelles de l’UQAM.

Laisser un commentaire