Jean-Marie Cavada : « Les extrêmes (…) veulent ériger un mur du Rhin »

Par David Provost-Robert

Alors que les Français du Québec sont conviés aux urnes le 24 mai prochain, l’Union des démocrates indépendants (UDI) a convié les électeurs à la seule réunion consacrée aux élections européennes en sol québécois. Prenant place au restaurant Plein Sud, situé sur le Plateau Mont-Royal, la soirée a réuni environ 25 personnes, qui avaient fait le déplacement.

Jean-Marie Cavada, député européen sortant, numéro 2 de la liste centriste « Alternative », a pris la parole par l’intermédiaire d’une vidéo. Saluant à maintes reprises la fédération canadienne, qu’il considère comme un modèle, l’ancien journaliste a parlé des enjeux économiques, sociaux, frontaliers et diplomatiques de la campagne. Le candidat en a profité pour mettre en garde les électeurs contre la montée des partis anti-européens, notamment le Front national, favorisé par plusieurs sondages. «Les extrêmes veulent faire de ces élections un test du repli et ériger un mur du Rhin », a-t-il averti en faisant allusion au mur de Berlin.

« Il est important de voter pour des pro-Européens, pour des gens qui ont une confiance en l’Europe et qui souhaite son développement », a déclaré Séverine Boitier, présidente de l’UDI Canada, tête de liste pour les élections consulaires, et qui soutient la liste Alternative pour les élections européennes.

Alors que le taux d’abstention s’annonce élevé, plusieurs voix, lors de la soirée, ont tenu à défendre l’importance des élections européennes. « Nous, les Français à l’étranger, sommes concernés par l’Europe et nous devons aider à la construire », a argumenté Emmanuel Marcilhacy, le numéro deux de l’UDI au Canada.

« Il est dommage de voir la politique avoir une connotation négative et il faut y participer si nous voulons que ça change. Lorsqu’on vote , on dépose notre pierre à l’édifice. Les Français d’ici devraient se sentir concernés de ce qui se passe au Canada, dans le monde, et en Europe.», a fait valoir madame Boitier.

 

Les Français de l’étranger rattachés à l’Ile-de-France

Les électeurs français de l’étranger ont été rattachés à la circonscription de l’Île-de-France, à laquelle deux sièges supplémentaires de députés européens ont été ajoutés. Les électeurs vont ainsi élire 15 députés en l’Île-de-France, l’une des huit circonscriptions européennes de l’Hexagone. Dans cette circonscription, pas moins de 31 listes sont en lice. L’élection a lieu à la représentation proportionnelle, suivant la règle de la plus forte moyenne, à condition d’avoir obtenu 5% des suffrages, et sans possibilité pour l’électeur de modifier le bulletin.

La France, qui envoie 74 représentants au Parlement européen, est le deuxième pays, après l’Allemagne, à avoir la plus forte représentation. La durée du mandat est de cinq ans.  Cette institution est l’organe parlementaire de l’Union européenne, représentant les citoyens européens et partage, avec le Conseil de l’Union européenne, le pouvoir législatif.

Les Français inscrits sur la liste électorale consulaire sont invités à voter, le 24 mai prochain, entre 8h00  et 18h00 (19h00 pour Québec). Ces élections se dérouleront simultanément avec les élections consulaires, dont le vote est prévu le même jour.

 

OU VOTER :

– Montréal : Collège Stanislas de Montréal, 780 Dollard, Outremont, Québec, H2V 3G5
Cinq bureaux de vote pour les élections européennes, et cinq bureaux de vote pour les élections consulaires

– Moncton : Consulat général, 777 rue Main, suite 800, Moncton, Nouveau-Brunswick, E1C 1E9

– Gatineau : l’Ambassade de France au Canada, 42, promenade Sussex, Ottawa, Ontario K1M 2C9

– Québec : Collège Stanislas (Campus Sillery), 1605 Chemin Sainte-Foy, Québec, QC G1S 2P3

 

 

 

Une réponse

  1. miguelito
    miguelito at |

    BRAVO!

    Reply

Laisser un commentaire