Jean-Baptiste Lemoyne, VRP des réformes Macron auprès des investisseurs canadiens

En visite au Canada durant trois jours, du 29 au 31 octobre 2017, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français, a rencontré les autorités québécoises et canadiennes pour présenter les réformes de la France aux investisseurs, ainsi que les élus consulaires de Montréal et Toronto, pour s’enquérir des problématiques des Français du Canada.

Par Nathalie Simon-Clerc

Il n’y aura pas de suppression de la CSG-CRDS pour les Français de l’étranger dans l’immédiat. Le ministre en déplacement à Montréal l’a réaffirmé. « Ça va s’inscrire dans une réflexion plus large sur toutes les préoccupations des Français de l’étranger », a confirmé le ministre du gouvernement d’Édouard Philippe. « Une mission parlementaire va être mise en place et des propositions vont être faites », commente-t-il.

Il justifie l’augmentation de la CSG-CRDS de 1.7% par les services dont bénéficient les Français de l’étranger : un réseau consulaire « important et unique au monde », un système d’aide sociale pour les plus démunis, un système de bourses scolaires ou encore une contribution de près de 400 millions d’euros par an au réseau d’enseignement français dans le monde.

Quant à la suppression de la taxe d’habitation pour les Français de l’étranger, qui a fait l’objet d’une question écrite du sénateur Del Picchia récemment, il reste évasif et se contente d’affirmer que cette mesure touchera les Français de l’étranger comme les Français de l’Hexagone.

Le BTP français prêts à soumissionner aux marchés publics canadiens

« La France est le 9e client et le 9e fournisseur du Canada », précise le ministre français, qui est accompagné par une quinzaine d’entreprises françaises du secteur agro-alimentaire, du BTP et de l’énergie.

Il vante le CETA (1) qui va permettre aux entreprises de BTP françaises de soumissionner aux marchés publics au Québec et au Canada. « Il y a une forte attente quant à l’ouverture des marchés publics, tous les fleurons français du BTP sont prêts à regarder ces nouveaux marchés », prévient-il. Il souligne l’excellence française du secteur, notamment en tout ce qui a trait à la ville durable.

À Montréal, Jean-Baptiste Lemoyne a rencontré des PME et des investisseurs canadiens. À Toronto, il visitera demain l’incubateur MARS et rencontrera la communauté d’affaires de l’Ontario.

De nombreuses rencontres politiques sont également sur l’agenda du ministre, dont une avec Christine St-Pierre, ministre du gouvernement du Québec.

À lire demain : La France et le Canada veulent imposer le « développement durable » dans les négociations commerciales

(1) AECG/CETA: Accord Économique Commercial Global

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire