Jacky Deromédi s’inquiète des prérogatives des conseillers consulaires

La sénatrice des Français de l’étranger, Jacky Deromédi, a attiré l’attention de Matthias Fekl, secrétaire d’État, auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger sur les prérogatives et moyens d’action des conseillers consulaires.

Selon elle, « après plusieurs mois d’exercice de leur mandat, il apparaît que de nombreux conseillers consulaires – qui, non seulement ne disposent, de par la loi, que d’une voix consultative et non décisionnaire – ne sont pas ou peu consultés par les postes et se trouvent même parfois exclus, en particulier, des conseils économiques. Par ailleurs, les élus de circonscriptions très étendues ne disposent pas d’outils de communication suffisants, tels qu’une adresse électronique spécifique (…) Elle lui demande si, pour remédier au déficit démocratique évoqué ci-dessus, il ne lui paraîtrait pas souhaitable de donner à ses services des directives, rendues publiques et opposables, permettant aux conseillers consulaires, élus du suffrage universel, de devenir effectivement de véritables acteurs de démocratie locale reconnus par les postes et dotés de moyens de communication satisfaisants. »

 

Laisser un commentaire