Les huîtres Gillardeau à l’assaut du marché canadien à Montréal

Les huîtres Gillardeau ont profité de la 5e édition de l’Oystoberfest le 21 octobre dernier, pour faire un incursion sur la marché canadien. Le plus célèbre producteur d’huîtres de Marennes Oléron compte bien prendre sa place dans l’assiette du consommateur à Montréal, avec un produit typiquement français, élevé dans l’Atlantique, qui apporte « une autre saveur » selon la maison Gillardeau.

Par Nathalie Simon-Clerc

« La Gillardeau est arrivée sur le marché en 1978 », explique Virginie Pichault, représentante de la célèbre maison au Canada. Fondée à la fin du 18e siècle par Henry Gillardeau, c’est aujourd’hui sur le marché canadien que l’huître française veut faire son trou. Lors de la 5e édition de l’Oystoberfest, organisée par Poissonnerie La Mer en partenariat avec Fourchette bleue, de nombreux amateurs sont venus découvrir une vaste variété d’huîtres, et rencontrer ostréiculteurs et chefs québécois partageant la même passion pour ce produit de la mer.

Reconnaissable à son « G » gravé sur la coquille, pour prévenir la contre-façon chinoise, l’huître de l’ostréiculteur charentais s’est vite écoulée auprès des nombreux amateurs, qui s’étaient donnés rendez-vous dans le stationnement de l’établissement « La Mer », importateur de l’huître française.

L’un des objectifs de cet évènement était aussi de faire la lumière sur les produits locaux qui sont pêchés et cultivés de manière responsable et durable en plus d’amasser des fonds pour la poursuite des objectifs de Fourchette bleue. Fourchette bleue propose un écoguide qui vise à faire connaitre aux Québécois les produits marins du Saint-Laurent issus d’une pêche responsable et certifie les restaurants et les poissonneries qui s’engagent dans une démarche de saine gestion des ressources marines en incluant ces produits dans leurs menus ou comptoirs.

Entrevue avec Virginie Pichault, recueillie par Nathalie Simon-Clerc:

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc)

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire