Huit recommandations de la Cour des comptes pour l’AEFE

Montréal, le 7 novembre – Saisie par la commission des finances du Sénat, la Cour des comptes a rendu un rapport sur l’avenir de l’enseignement français à l’étranger le 20 octobre dernier. L’organisme de contrôle recommande d’insuffler une nouvelle dynamique et formule huit recommandations « pour que soient engagées les évolutions indispensables au devenir de ce réseau. »

La Cour des comptes rappelle que la France dispose d’un « réseau unique au monde » mais précise également que « l’absence de décisions ambitieuses le condamnerait à l’incertitude, voire à un lent déclin, à la fois en raison de crédits publics qui ne cessent de diminuer, d’une solvabilité des familles qui n’est pas sans limites et de dépenses par nature dynamiques. »

« Placée sous la tutelle du ministère des affaires étrangères et du développement international (MAEDI), l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) pilote, à elle seule, 494 établissements répartis dans 136 pays. Elle offre à près de 130 000 enfants de Français expatriés et à plus de 200 000 élèves étrangers une scolarisation conforme aux programmes français et homologuée par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) (…) En 2015, les dépenses budgétaires en faveur de l’enseignement français à l’étranger ont représenté 492,1 M€ et les droits de scolarité reçus par les établissements 1,8 Md€.

Télécharger le rapport

(source : Cour des comptes)

Laisser un commentaire