Grand Prix cycliste de Québec et Montréal: Gallopin et Vuillermoz sauve l’honneur tricolore

On attendait Arnaud Démare. le sprinter de la FDJ, porteur du maillot vert lors du dernier Tour de France, lors de la 8e édition des Grands Prix Cycliste de Québec et de Montréal en fin de semaine dernière. C’est finalement Peter Sagan (Bora) qui a éclipsé le Français à Québec et l’Italien Diego Ulissi (Team Emirates), que personne n’attendait, qui s’est imposé à Montréal.

Par Nathalie Simon-Clerc

Bien positionné lors des derniers tours à Québec, Arnaud Démare s’est écroulé lors des derniers tours de roue. L’équipe Bora du champion du monde, Peter Sagan, a dominé l’équipe FDJ réduite à sa portion congrue en fin de course, et notamment dans la dernière côte, incapable d’emmener le champion de France sur le sprint final. Il finit à la 71e place. On se souvient que le champion de France avait du abandonner le Tour de France lors de la 9e étape, sur une épreuve de montagne.

« La course s’est déroulé comme l’an dernier et le résultat est le même à l’arrivée, s’est réjoui le champion du monde. C’est toujours un sprint très long et j’ai décidé d’attendre les cent derniers mètres pour faire mon effort. Mes équipiers ont réalisé un travail incroyable pour contrôler les trois derniers tours et contrer toutes les attaques. Franchir le cap des 100 victoires, c’est un chiffre important, mais c’est peut-être mieux si vous pouvez vivre cent ans. Maintenant, je vais savourer ma victoire et je penserais à la course de Montréal dimanche matin. »

Exclu du Tour de France pour avoir poussé du coude Mark Cavendish lors d’un sprint sur la 4e étape, le slovaque gagne sans contestation à Québec. Il s’agit d’une 2e victoire consécutive pour le slovaque, double champion du monde.

Alexis Vuillermoz, AG2R La Mondiale, reste au pied du podium, à la quatrième place, derrière Greg Van Avermaet (BMC) et Michael Matthews (Sunweb). Tony Gallopin (Lotto Soudal) termine à la 9e place.

Tony Gallopin tente sa chance…

À Montréal, on n’attendait pas l’Italien Diego Ulissi. Pourtant, déjà troisième à Montréal en 2016, il a décroché son premier grand succès sur une course d’un jour ce dimanche sur le Mont-Royal, en dominant au sprint l’Espagnol Herrada et le Néerlandais Slagter, 16 secondes devant Van Avermaet, Matthews et Sagan. Il remporte ainsi sa première classique WorldTour.

« Le Grand Prix Cycliste de Montréal m’offrait une grande opportunité de remporter enfin une grande classique, a déclaré l’Italien Diego Ulissi. J’avais fait troisième l’an dernier et je voulais vraiment essayer de jouer la victoire. C’est un succès prestigieux devant des grands coureurs comme Sagan ou Van Avermaet. J’étais confiant car après mon premier Tour de France en juillet, j’ai continué à travailler dur. Mes équipiers ont fait un grand travail autour de moi et sur ce type d’arrivée, je savais que je pouvais être le plus rapide. »

Les Français Tony Gallopin et Alexis Vuillermoz terminent respectivement à la 6e et à la 11e place. Tony Gallopin, qui avait réussi à s’échapper sous la flamme rouge, est repris à 300 mètres de la ligne et « déposé » par l’armada des sprinters. Arnaud Démare a abandonné.

L’équipe AG2R La Mondiale emmenée par Jan Bakelants

Les résultats des autres Français à Québec et Montréal:

LADAGNOUS, Matthieu (FDJ), 28e et 68e

CAVAGNA, Rémi (Quickstep), 44e et 89e

GAUTIER, Cyril (AG2R), 67e et 53e

LE GAC, Olivier (FDJ), 74e et 91e

VAUGRENARD, Benoit (FDJ), 86e et abandon

ELISSONDE, Kenny (SKY), 88e et 52e

MOINARD, Amael (BMC), 119e et abandon

VINCENT, Léo (FDJ), 129e et abandon

RIBLON, Christophe (AG2R) a abandonné à Québec et Montréal

REZA, Kevin (FDJ) a abandonné à Québec et Montréal

(crédit photo de Une: Patrick Beaudry)

Laisser un commentaire