Le « grand blond » lance sa WebTélé à Montréal, une première pour un acteur francophone

On pourrait le croire à la retraite. Pierre Richard, monument du cinéma français et comique légendaire, déborde pourtant d’énergie. Acteur, producteur, viticulteur, il lance à 80 ans sa webTélé à Montréal, pour perpétuer le comique burlesque qui a fait son succès.

La petite équipe qui accompagne Pierre Richard dans son aventure web ne tarit pas d’éloges sur l’acteur légendaire. « À 80 ans, il reste un éternel gamin! », s’exclame Éric Portrait, directeur général de Carrot Entertainment, qui pilote le projet. Il y a quelques semaines à Montréal, Pierre Richard a tourné les premières capsules de sa nouvelle webTélé : www.pierre-richard.tv. Cette semaine, les capsules « spécial Montréal » ont été mises en ligne.

Lancée le 14 novembre dernier, la télévision en ligne offre des capsules de quelques minutes chaque semaine, mettant en scène le légendaire « grand blond ». « C’est un retour à la comédie simple, celle qui a fait le succès de ses premiers films », explique Wacim El Bahri, responsable du webmarketing et de la gestion des communautés.

Une idée montréalaise

L’idée est née il y a deux ans à Montréal, dans la tête de Guy Bonnier, producteur québécois avec qui Pierre Richard a écrit Le bonheur de Pierre en 2008. L’acteur est séduit par le projet, et s’y implique immédiatement. Il peut ainsi scénariser ses idées et ses sketches. « Il est associé et il est aux commandes! », ajoute Éric Portrait. Durant sa carrière, Pierre Richard fut l’un des rares comédiens de sa génération à être impliqué dans l’écriture, la scénarisation ou la production de ses films.  Après les premiers tournages à Montréal, l’équipe était en France cette semaine, et d’autres capsules seront tournées dans le monde, notamment en Russie où il est une superstar, et au Brésil où il répond à l’invitation du grand chef du peuple Kayapo, Raoni Metuktire, défenseur de la forêt amazonienne.

webTV_cropUne stratégie basée sur les réseaux sociaux

Mais l’originalité du projet réside dans la stratégie internet et résolument tournée vers les réseaux sociaux. « Il prend à contre-pied toute une jeune génération d’internautes », estime le directeur général. En effet, l’équipe a fait le choix d’une propagation de la webTélé par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram). « Notre stratégie média résulte de la stratégie qu’il a toujours eu avec les médias, et de sa proximité avec ses fans », expose Wacim El Bahri. « On travaille l’engagement des fans », précise Jennifer Maisonneuve, consultante Web et Communication. De même, le modèle économique est à inventer, car le concept est nouveau, du moins dans le monde francophone. « On ne veut pas que le site devienne une pizza publicitaire », avance Wacim El Bahri. Le placement de produits et la vente du concept de webTélé devraient permettre de continuer de financer l’aventure. « On n’est pas là pour faire de l’argent, mais pour s’amuser même si on reste très professionnels», assure Éric Portrait.

C’est également pour s’amuser que l’équipe a piégé le « grand blond » à l’issue des séances de tournage montréalaises, avec la complicité de Garou et de Patrice Lécuyer. Dans la tradition de « surprise sur prise ! », Pierre Richard est malmené par un Patrice Lécuyer exubérant qui définit le comédien français ainsi : « Pierre Richard, c’est comme voir Louis de Funes, mais vivant ! »

(crédit photo : Pierre Richard)

Pierre Richard piégé par l’équipe de tournage :

Laisser un commentaire