Funérailles nationales pour Paul Gérin-Lajoie

Montréal, le 28 juin – l’ancien ministre Paul Gérin-Lajoie, père de la doctrine du même nom, aura droit à des funérailles nationales, a confirmé le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Décédé à l’âge de 98 ans le 25 juin dernier, Paul Gérin-Lajoie fut notamment le premier ministre à mettre sur pied et diriger le ministère de l’Éducation, de 1964 à 1966.

Le 27 février 1965, il signe une entente de coopération entre le Québec et la France en matière d’éducation. Il s’agissait d’une première entente de la sorte pour la province.

Il était le dernier élu survivant de l’époque de la Révolution Tranquille. Décoré par la France, il était également Chevalier de l’ordre national de la légion d’Honneur.

« Au lendemain de notre fête nationale disparait Paul Gérin-Lajoie, personnage d’envergure historique à l’origine du Québec moderne. Ce matin, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec le fils de Paul Gérin-Lajoie, François Gérin-Lajoie. À la suite de nos échanges, j’annonce la tenue de funérailles nationales pour Paul Gérin-Lajoie. Au cours de la Révolution tranquille, la modernisation et la démocratisation de l’éducation ont ouvert les portes de la modernité aux Québécois et aux Québécoises. M. Gérin-Lajoie aura marqué son époque et l’histoire du Québec. Plus d’un demi-siècle plus tard, nos institutions publiques d’enseignement perpétuent sa mémoire. Le Québec de 2018 doit beaucoup à Paul Gérin-Lajoie. Cette reconnaissance traversera notre époque et les générations futures. Au nom des Québécois et des Québécoises, j’offre mes plus sincères condoléances à sa famille. », a déclaré Philippe Couillard.

 

 

Laisser un commentaire