« French PQ », la mini-série qui redore le blason des Français de Montréal

Intrigué par le nombre croissant de Français à Montréal, le réalisateur Mathieu Lalancette leur a consacré une mini série documentaire intitulée « French PQ ». Dans les trois épisodes de 30 minutes, le Saguenéen a suivi huit histoires différentes de Français  qui ont décidé de vivre l’aventure montréalaise.

Par Alizée Calza et Aurélie Tobia

Diplômé du Cégep de Jonquière en art et technologie des Médias en 2004, Mathieu Lalancette ne s’est lancé dans l’aventure d’un projet en solo que l’année dernière. Depuis 2011, le réalisateur originaire du Saguenay avait remarqué que le nombre de Français à Montréal augmentait et voulait parler de ce phénomène, en comprendre les tenants et les aboutissants. L’année dernière, il a décidé d’enfin se jeter à l’eau et de traiter ce sujet qui le passionnait.

Le format documentaire, qu’il aime particulièrement, semblait s’imposer de lui-même pour son sujet et Bell Média, intéressé par son idée, lui a donné les moyens de réaliser « French PQ ». 

« Ils ont vu que j’étais passionné. J’en parlais devant pleins de gens autour d’une table et, lorsqu’à un moment je leur ai demandé s’ils avaient des questions, ils m’ont dit de continuer. », s’enthousiasme le jeune réalisateur.

Une idée qui lui tenait à cœur

L’idée lui est venue de la relation qu’il a vécue avec un Français immigré dans la ville québécoise en 2011 qui l’avait emmené dans des soirées où il était le seul Québécois.

« Moi ça m’avait fasciné de me retrouver dans une soirée avec une trentaine de personnes où j’étais le seul Québécois. Je me suis dit que ça serait vraiment un sujet intéressant », explique le réalisateur.

Avec son conjoint de l’époque, Mathieu a pu se frotter de près aux problèmes qui touchent l’immigration. Bien que Saguenéen, il se sent très concerné par le sort des Français à Montréal et voulait traiter le sujet en profondeur. Dans son documentaire, le réalisateur a interviewé la consule générale de France à Montréal, Catherine Feuillet, le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, une avocate en immigration, Me Nadia Barrou, et même la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du gouvernement du Québec, Kathleen Weil.

Durant les trois épisodes de la série, le spectateur suit huit histoires différentes d’immigrés : on rencontre, entre autres, une étudiante, un PVTiste, un entrepreneur qui décide de créer sa boîte au Québec et une famille qui a décidé de tout quitter pour tenter l’aventure sur un autre continent. 

« Je voulais des personnages différents. Je voulais la pvtiste qui vivait dans une coloc de Français. Je voulais l’étudiant, je voulais les entrepreneurs, je voulais aussi un jeune youtubeur. Je voulais le jeune couple qui débarque et tout est beau, tout récent, ils ont même pas passé un hiver ici. Je voulais une famille qui avait tout quitté, vendu leur maison pour arriver ici avec leurs enfants et je voulais une Française qui était là depuis des années. », justifie-t-il.

Un beau travail d’équipe

Si Mathieu a cherché ses intervenants lui-même, il était cependant épaulé d’une équipe de sept personnes pour l’aider à concrétiser son idée dont la productrice-réalisatrice de Bell média, Carole Pelka.  Celle-ci a tout de suite trouvé le concept intéressant et a ainsi pu partager son expérience et ses compétences avec le jeune réalisateur. Pour Mathieu, le travail d’équipe était une partie importante de son projet car il a pu explorer d’autres visions du projet et ainsi l’embellir comme il le souhaitait.

Alors que le réalisateur pense déjà à ses futurs projets, son documentaire, déjà disponible sur les plates-formes de Fibe TV1 de Bell Média, sera disponible dès le 10 juillet sur sa chaîne Youtube.

La bande-annonce:

Mathieu Lalancette estime le nombre de Français vivant sur le Plateau-Mont-Royal à 40 000, chiffre récusé par le maire Ferrandez. En 2014, l’Outarde Libérée avait établi une carte interactive indiquant, par code postal, les lieux d’habitation des Français inscrits dans les consulats de Montréal et Québec. Aujourd’hui, 80 000 Français sont inscrits dans ces mêmes consulats, mais on estime leur nombre réel à 150 000. En 2014, Outremont damait le pion au Plateau-Mont-Royal, en termes de nombre de Français résidant dans l’arrondissement.

Sur le Plateau les Français du Québec ? pas seulement… Consultez notre carte interactive

(crédit photo: Facebook French PQ)

 

Laisser un commentaire