« French PQ » offre une vision contrastée des migrants français à Montréal

Après quelques semaines en exclusivité sur les plates-formes de Fibe TV1 de Bell Média, le producteur Mathieu Lalancette a présenté son documentaire « French PQ » au cinéma Beaubien le lundi 10 juillet devant une centaine de personnes.

Par Alizée Calza

Le 10 juillet dernier, une centaine de personnes étaient présentes au lancement du documentaire de Mathieu Lalancette. Après un apéro dînatoire offert par Mamie Clafoutis, dont les entrepreneurs sont également intervenants dans le documentaire du réalisateur saguenéen, les invités ont pu se rendre dans la salle de cinéma pour découvrir « French PQ ».

Avant la projection, le réalisateur a prononcé quelques mots de remerciement et a annoncé en exclusivité que son documentaire serait disponible dès le 14 juillet partout au Canada sur les plates-formes internet de TV5. Après cette annonce Mathieu Lalancette a cédé sa place à la Consule générale de France à Montréal Catherine Feuillet.

« French PQ documente la réalité et casse les clichés pour qu’il y ait plus de ponts et moins de murs ».

Pour casser les clichés, French PQ ne se fait pas prier. Mathieu Lalancette ouvre son documentaire sur un vox pop dans les rues de Montréal qui a de quoi faire sourire. Bien ficelées, les trois parties répondent aux clichés du début et traitent de situations différentes ouvrant un panorama objectif sur la vie des migrants français à Montréal. Jonglant entre des moments drôles et des passages émouvants, Mathieu Lalancette livre une réalité complexe avec une belle sensibilité.

Après la projection, le public enthousiaste a offert un tonnerre d’applaudissements au Saguenéen. La consule a accepté de nous donner ses impressions sur ce documentaire dans lequel elle apparaissait, et qu’elle venait de découvrir avec nous ce soir-là.

« French PQ offre une réalité contrastée. Les Français voient souvent le Québec comme l’Eldorado, un pays qui ressemble au leur et où les gens parlent la même langue qu’eux, mais c’est faux. La langue est finalement plus une barrière qu’un avantage car quand on arrive dans un pays avec une langue étrangère, on sait qu’il faut s’attendre à une autre réalité que celle de notre pays d’origine.»

(crédit photo: Twitter)

« French PQ », la mini-série qui redore le blason des Français de Montréal

Laisser un commentaire