Missing image

Frédéric Lefebvre se façonne une UMP Amérique du nord à sa main

La saga de l’UMP en Amérique du nord, sur le thème « Je t’aime moi non plus », avait coûté le siège de député au parti de Nicolas Sarkozy en 2012. Le député Frédéric Lefebvre, qui l’a emporté en juin dernier, a bien compris la leçon. Le député UMP a bâti une équipe inédite et à sa main, autour de son suppléant Olivier Piton. L’organisation américaine se décline en neuf circonscriptions aux États-Unis et quatre au Canada.

Au Québec, c’est Michel Gaudart qui sera responsable de la 3e circonscription (partie de la province de Québec bordée au sud par les comtés de Ungawa, Laviolette, Saint-Maurice, Trois-Rivières, Lotbinière, Frontenac et Beauce-Sud.), et Vincent Soumoy, responsable de Montréal/Moncton/Halifax (partie de la province de Québec bordée au nord par les comtés d’Abitibi-Ouest, Abitibi-Est, Gatineau, Labelle, Berthier, Maskinonge, Nicolet-Yamaska, Arthabaska, Richmond, Megantic-Compton, le territoire du Nunavut, la Nouvelle-Ecosse, le Nouveau-Brunswick, l’Ile-du-Prince-Edouard, Terre-Neuve-et-Labrador). Michael Pilater devient responsable des Jeunes Pop du Canada. En Ontario, Jacques Janson, qui avait soutenu Louis Giscard d’Estaing, se voit affublé d’un adjoint, Marc Cormier, qui avait surpris tout le monde en soutenant soudainement Frédéric Lefebvre en juin denier. Jeanine de Feydeau devient chargée de mission pour le Canada.

Ces nominations font déjà grincer les dents de ceux à qui des postes auraient été promis, voire même validés par le parti de Jean-François Copé en juillet dernier. Une saga à suivre…

 

Laisser un commentaire