Frédéric Lefebvre s’adresse au président de la République

Frédéric Lefebvre vient de s’adresser au président de la République, François Hollande, pour que le vote internet soit maintenu pour les Français de l’étranger pour les prochaines élections législatives. La pétition qu’il a lancée hier a déjà réuni 4 000 signataires.

Par Nathalie Simon-Clerc

Dans un courrier adressé à François Hollande aujourd’hui, le député d’Amérique du Nord proteste contre la suppression du vote électronique, annoncée hier par Matthias Fekl lors de l’ouverture de la 26e session de l’AFE.

Notre article d’hier: loutardeliberee.com/de-vote-electronique-francais-de-letranger/

Il propose des mesures pour permettre la tenue du scrutin électronique et garantir sa sécurité. Il précise que « des prestataires spécialisés dans le vote par internet, Français et étrangers sont aujourd’hui en capacité de mettre en place un protocole dit de « Vérifiabilité », selon une dénomination retenue dans la législation Suisse. » Il rappelle que même l’Estonie, pays européen voisin de la Russie, a maintenu son scrutin d’octobre prochain.

Le parlementaire a contacté des prestataires qui lui ont « indiqué qu’ils sont aujourd’hui en capacité de répondre à une demande du gouvernement Français pour que ce dispositif soit opérationnel dans les temps, d’ici trois mois et après contrôle de l’ANSSI. » Il évoque même l’un des procédés « noté 9,5 sur 10 sur l’échelle CCWAPSS du référentiel OWASP, ainsi que de l’évaluation de classe A par les QUALYS SSS LABS, catégorie serveurs. »

Quelle est l’intention réelle du gouvernement?

Le parlementaire s’interroge également sur les arrière-pensées du Gouvernement : « Que penser de cette décision, à 3 mois de l’élection, alors que le parlement ne se réunit plus et que le ministère des affaires étrangères n’a pas communiqué, comme il l’aurait dû sur les votes par correspondance pour inciter au vote par internet ? »

Hier, l’annonce de la suppression du vote électronique pour les Français de l’étranger a fait l’effet d’une bombe. Aussitôt, de nombreuses voix se sont élevées, dont celle de Frédéric Lefebvre, qui a lancé une pétition en ligne qui aurait recueilli 4 000 signatures à ce jour.

Le vote électronique a séduit plus des 2/3 des électeurs lors des scrutins de 2012, 2013 et 2014, et permet de voter, même si le premier bureau de vote se trouve à quelques milliers de kilomètres. 

Le courrier de Frédéric Lefebvre: lettre au président de la République

Laisser un commentaire