Frédéric Lefebvre appelle à l’unité derrière la liste de Michaël Pilater

Par Maëlle Besnard
Journaliste pour l’Outarde libérée

(le vidéo-reportage à la fin de l’article)

Devant une soixantaine de personnes, réunies à Montréal au restaurant le Petit Bistro, la liste « Union des Français de Montréal et des provinces maritimes« , a donné le coup d’envoi vendredi soir, de sa campagne pour les élections consulaires. La liste, conduite par Michaël Pilater, est soutenue officiellement par l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et le député des Français de l’étranger, Frédéric Lefebvre, présent pour l’évènement. L’occasion d’en apprendre plus sur le rôle de ces conseillers et de revenir sur les rivalités entre les différentes listes déposées.


Les élections consulaires sont une nouveauté du gouvernement socialiste. « Je les vois un peu comme des conseillers municipaux », explique Michaël Pilater. Ils sont chargés de représenter les Français auprès du Consul général de France, au sein des conseils consulaires qui se réuniront au minimum deux fois par an. « Une très bonne initiative », selon le jeune candidat. Conjointement avec les conseillers à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE), élus en leur sein un mois plus tard, et avec les délégués consulaires, ils éliront à leur tour les sénateurs des Français de l’étranger.

Lors de son allocution, M. Pilater évoque plusieurs enjeux tels le réinvestissement du budget de l’ancien programme de prise en charge des frais de scolarité (PEC) dans le système de bourse scolaire, et  la coordination entre sécurité sociale française et système canadien. Il propose également d’élargir les horaires des consulats et veut encourager les permanences mobiles.

Les étudiants ne sont pas en reste. « Je suis à l’origine d’une pétition qui s’oppose à l’augmentation des frais de scolarité des étudiants universitaires français. », rappelle-t-il.

De son côté, Frédéric Lefevbre,  annonce la création prochaine d’un site web, en lien avec son think-tank Nouveaux Horizons, sur lequel les citoyens pourront émettre des propositions et amender des textes de lois. « Les conseillers consulaires seront des relais entre le député et les citoyens », estime le parlementaire.

« Unir nos forces »
Michaël Pilater est l’attaché parlementaire de Frédéric Lefevbre pour la province de Québec, et beaucoup de leurs propositions se rejoignent. « Il faut unir nos forces pour permettre à la droite de rassembler », explique le leader de l’Union des Français de Montréal et des provinces maritimes.

Pourtant, trois listes se disputent actuellement les faveurs de l’UMP. « Tout cela n’intéresse pas beaucoup les Français, réplique M. Lefebvre, la seule chose qu’ils doivent connaitre c’est la réalité des soutiens; or la liste qui est soutenue par l’UMP et l’Union des Francais de l’Étranger (UFE), c’est celle qui est conduite par Michaël Pilater. » Pour le député et son assistant parlementaire, il n’est absolument pas question de rapprochement avec les deux listes dirigées respectivement par Jeanine de Feydeau et François Lubrina, tous deux exclus de l’UMP.

En effet, le directeur des élections de l’UMP, Ange Sitbon, a confirmé à l’Outarde libérée jeudi dernier, que Jeanine de Feydeau et Vincent Soumoy avaient été exclus de l’UMP la semaine dernière, pour avoir présenté une liste concurrente à la liste de Michaël Pilater. Des poursuites judiciaires sont à l’étude contre eux pour utilisation abusive du logo du parti. Par ailleurs, l’organigramme du parti de Jean-François Copé, n’a pas tardé à être mis à jour puisque Sarah Takforyan, présente malgré elle sur la liste de Jeanine de Feydeau, est la nouvelle chargée de mission pour l’UMP à Montréal.

(crédit photo : Rozenn Nicolle)

5 Réponses

  1. Sylvie
    Sylvie at |

    La liste De Feydeau/Soumoy « seule liste UMP représentative historique » LOL
    Et Janine de Feydeau, qui a supplié Louis Giscard d’Estaing, alors candidat UDI, de la prendre comme suppléante en 2013.. on en parle?

    Reply
  2. Jean-Claude
    Jean-Claude at |

    Ce M. Pilater est un parachuté sans aucune expérience. Papa et maman ont dû rendre de bons services à l’UMP à Paris. C’est désolant.

    Reply
  3. Damien
    Damien at |

    Il est intéressant de voir que l’UMP montréalaise locale est à l’exacte image de l’UMP nationale : un parti en panne, profondément divisé par des luttes de clans et de personnes, plus préocuppė d’invectiver les autres que d’avancer de nouvelles idées pour les Français. Heureusement, il y a l’UDI 🙂

    Reply
  4. Benjamin
    Benjamin at |

    La seule liste officiellement investie par l’UMP et celle de Michael Pilater!
    Jeanine de Feydeau et Vincent Soumoy, de même que les autres membres de leur liste, ont été suspendus de l’UMP pour avoir délibérément cherché à duper l’UMP en présentant une liste différente de celle approuvée par les instances du parti. Leur magouille découverte, ils se posent aujourd’hui en victimes! Ce comportement est consternant, de même que le fait de se revendiquer illégalement d’un parti en y apposant le logo dans ses communications, de même qu’utiliser le groupe FB officiel de l’UMP pour faire de la propagande pour une liste dissidente. Les électeurs effectivement ne s’y tromperont pas, ils voteront pour liste dynamique, qui a su faire fi des querelles stériles de type cours de recréation qui sclérosent l’UMP locales depuis des années. Les électeurs de droite ne veulent plus des ego surdimensionnés de ces petits notables locaux, qui ne représentent plus le visage de la communauté depuis déjà longtemps.

    Reply
  5. Jean-Pierre Mercier
    Jean-Pierre Mercier at |

    Il est assez ironique de voir Frédérique Lefèbvre prêcher l’unité après avoir créé la division avec un liste de dernière heure faite de bric et de broc qui ne représente que lui-même. La seule liste UMP historique et représentative est celle de Jeanine de Feydeau. Les électeurs de droite ne s’y tromperont pas et il faut qu’ils se réunissent pour battre notre seul véritable ennemi, la gauche.

    Reply

Laisser un commentaire