FrancoMarket, des produits français au coeur de Montréal

Par Maryne Zammit

Lancé la semaine dernière, Francomarket.com se veut désormais une référence, « un réflexe » dans la vente web de produits alimentaires français au Canada. Le pari est-il tenable ? Que propose le site ? L’Outarde Libérée s’est penché sur l’épicerie en ligne la plus attendue des Français du Québec. 

Voilà une dizaine de jours que la première épicerie en ligne de spécialités alimentaires françaises au Canada a été inaugurée, et il faut croire que le succès est au rendez-vous. Les galettes bretonnes St-Michel, les palets de la Mère Poulard et les assortiments Polka des bonbons Haribo sont déjà en rupture de stock.

Lancé le 26 novembre dernier au Café Baptiste, le site est né sous de bons augures. Le bar prisé des Français de Montréal était plein à craquer, pris d’assaut par les plus nostalgiques de nos compatriotes. Il faut dire que le fondateur, Romaric Boussin, un jeune entrepreneur français de 34 ans installé au Québec depuis un an et demi, a mis les petits plats dans les grands. Pour attirer ses futurs clients, quoi de mieux que de mettre à leur disposition la totalité de la gamme de produits proposée par le site ? Du foie gras disposé sur du pain d’épices, des rillettes, des bonbons et des biscuits de nos régions… R. Boussin a fait le pari de la diversité dans le choix des articles qu’il propose sur la toile.

Les produits les plus emblématiques de l’Hexagone à portée de clic

« Nous n’utilisons que des produits de qualité », annonce fièrement le jeune entrepreneur. De Brossard à Teisseire en passant par Labeyrie et Haribo, une quarantaine de marques, gastronomiques ou présentes dans la grande distribution en France, sont désormais disponibles sur le site canadien. On y retrouve de la terrine de canard confit, de la purée en flocons, du mouliné de légumes variés et même du saucisson !

Pour les plus pressés entre midi et deux, on peut choisir entre les plats préparés William Saurin et les salades Petit Navire. Francomarket.com met également les régions françaises et la Belgique à l’honneur. Entre la chicorée, les spéculoos, la ratatouille ou encore le confit de figues, les produits du terroir ne manquent pas non plus à l’appel. Sans oublier les passionnés de cuisine, qui auront à leur disposition un choix de levures – chimique ou boulangère – et de sucre vanillé à bon prix.

Alors, FrancoMarket.com, c’est un bon plan ?

Plusieurs articles proposés se retrouvent facilement au Canada, comme le sirop Teisseire dans les magasins IGA ou les épiceries fines où les prix pratiqués sont les mêmes que sur Francomarket.com. Mais, avantage d’Internet oblige, plus besoin d’acheter son sirop dans tel quartier, son saucisson ici ou son gras de canard là. Le site facilite l’achat en proposant tous les produits alimentaires susceptibles d’intéresser le consommateur au même endroit. Une recherche rapide par rayons ou par marque rend le magasinage rapide.

Le prix affiché, qui inclut les taxes, est parfois même plus faible qu’en France et défie toute concurrence en Amérique du Nord. Comptez  14,99$ pour un foie gras de canard aux figues de chez Ducs de Gascogne. Le même pot, avec la même contenance, est à 13,50€ en France. Autre point fort : la livraison ultra-rapide en un jour ouvrable au Québec, deux jours en Ontario et pas plus de sept pour le reste du Canada.

Petit bémol, cependant, les produits frais sont les grands absents du site.  Pour cela, « il faudrait développer une solution d’emballage isotherme avec La Poste Canada pour que le produit arrive frais chez le client », réfléchit Romaric Boussin. « Mais c’est dans les plans ! ».  Amateurs de fromages, soyez prêts…

francomarket

Une réponse

  1. ekra
    ekra at |

    une affaire qui peut bien marché et se développé partout dans le monde!!!t’as l’avenir d’une entreprise qui aura du succès!

    Reply

Laisser un commentaire