François Hollande : retour en vidéo sur son étape à Montréal

Ce mardi 4 novembre, le président français François Hollande achevait sa visite d’État canadienne par Montréal. Numérique, entrepreneuriat, éducation, écologie et enfin hommage à la communauté française avant de finir par une rencontre avec le maire Denis Coderre, l’étape montréalaise fut la dernière mais pas la moindre. Résumé en images de cette journée marathon.

 

 

C’est avec une heure de retard sur son programme que François Hollande entame l’ultime épisode de son épopée en territoire canadien en arrivant à la Société des arts technologiques (SAT), premier arrêt sur son parcours montréalais. Symbole de l’apport du numérique à l’économie autant qu’à la culture, la SAT et sa célèbre salle de projection à 380 degrés, la satosphère, n’ont pas laissé la délégation française indifférente : « Nous sommes dans un lieu unique au monde, qui permet de donner aussi à l’expression française une diffusion, comme jamais on l’avait imaginée (…) Il y a bien là une technique qui permet aux artistes de faire en sorte qu’un art nouveau apparaisse », a commenté le président français à son propos, durant une visite accompagnée de personnalités du milieu culturel québécois telles que Diane Dufresne, Monique Giroux, ou encore le récent académicien Dany Laferrière.

Najat Vallaud-Belkacem a d’ailleurs « twitter » son enthousiasme pour ce « lieu unique de développement de la culture numérique » :

Vers la création d’un visa « entrepreneur »

François Hollande et Philippe Couillard ont rencontré de jeunes entrepreneurs de Montréal. En fin d’après-midi, c’est à l’hôtel Westin dans le Vieux-Montréal que les deux dirigeants ont rencontré le milieu des affaires franco-québécois. La délégation française était notamment composée de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Mathias Fekl, secrétaire d’État aux Affaires extérieures et aux Français de l’étranger, mais aussi de 50 chefs d’entreprise français. Rappelant les étroits liens économiques entre l’Hexagone et la belle province, François Hollande a défendu les besoins d’une simplification administrative en proposant un visa « entrepreneur ». « Il ne peut pas être question de ralentir un investissement sous prétexte d’une formalité supplémentaire à satisfaire », a-t-il déclaré, puis d’ajouter : « La simplification, ça vaut partout, y compris dans les organisations patronales et les entreprises. Nous devons faire en sorte que l’information circule ». Bien qu’enthousiaste sur le principe, le Premier ministre québécois Philippe Couillard a pondéré : « Évidemment, il y a une partie de juridiction fédérale sur cette question dont il faudra s’assurer ». La table ronde s’est achevée dans une véritable déclaration des deux nations l’une pour l’autre (en écho à celle déjà prononcée à Québec) : « Tout ce qui concerne le Québec concerne la France », a scandé le président Hollande, « Vous êtes ici chez nous comme chez vous », a rétorqué le Premier ministre Couillard.

Tweet de notre journaliste Sarah Laou, en direct de l’événement : 

Dans le même hôtel, deux étages plus haut, c’est un parterre de plus de 800 personnes représentant la communauté française de Montréal que François Hollande est venu saluer. Après une longue attente des 800 invités, ceux-ci ont finalement pu entendre le Président évoquer à la fois l’écologie, les questions d’éducation qui inquiètent les étudiants français du Québec, ainsi que les projets économiques franco-québécois. Il a également décoré l’ancien combattant et expatrié Pierre Stival, de la Légion d’honneur.

Crédit Photo : Nathalie Simon-Clerc
Décoration de la légion d’honneur de l’ancien combattant Pierre Stival par François Hollande, le 4 novembre dernier. Crédit Photo :  Nathalie Simon-Clerc

Visite de Hollande à l’hôtel-de-ville de Montréal : un symbole « puissant » selon Coderre.

C’est finalement par l’hôtel-de-ville de Montréal que François Hollande a achevé son séjour pour s’entretenir avec le maire Denis Coderre, au même endroit où 47 ans plus tôt, Charles de Gaulle avait lancé son célèbre « Vive le Québec Libre ». Un message « extrêmement puissant » selon Denis Coderre. Les deux hommes se sont entretenus une vingtaine de minutes avant de faire une brève allocution. « Les défis de l’heure passent par les villes », a insisté Denis Coderre, un point que François Hollande a partagé : « Vous avez souligné, M. le Maire, combien les métropoles, notamment la vôtre, disposent maintenant de compétences leur permettant d’agir pour changer la vie des concitoyens. C’est vrai dans le domaine économique, c’est vrai dans le domaine éducatif et c’est également vrai dans le domaine environnemental. » Le président Hollande a également fait connaître l’enthousiasme de l’Hexagone pour le 375 e anniversaire de la ville de Montréal ainsi que pour le rôle qu’elle compte y jouer, avant de rejoindre rapidement son avion qui devait le ramener outre-Atlantique le soir-même. Denis Coderre a, quant à lui, salué le passage, certes éclair, du chef d’État sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire