La France et le Québec, une union renforcée à l’occasion du 14 juillet

Sur les toits du Musée de la civilisation à Québec, Français et Québécois célébraient vendredi dernier la fête nationale de la République française, «un moment de partage, de solidarité, et d’unité», stipule la consule générale de France à Québec, Laurence Haguenauer.

Par Léopoldine Frowein

Laurence Haguenauer avait invité plus de 300 partenaires, représentants du gouvernement et responsables politiques français et québécois pour une réception aussi conviviale que festive. Parmi eux, on note la présence du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais. Selon la consule générale, on ne doit pas contourner cette célébration puisque cette date représente non seulement l’occasion de se réunir, mais aussi de perpétuer ensemble le souvenir de la Bastille prise d’assaut en 1789. Cet événement qui déclencha la fin de l’Ancien Régime, l’absolutisme royal et l’existence de privilèges basés sur l’inégalité sociale, marqua le début de la Révolution française, dont les valeurs d’«égalité, fraternité, et liberté» continuent de guider les choix politiques de la République française.

Après avoir rappelé amèrement les attentats de Nice, un an plus tôt, et celui de la Grande Mosquée de Québec,  la diplomate a revendiqué son désir d’une France forte et soudée, tournée vers l’avenir, et profondément liée au Québec.

Une année à venir riche en coopérations

À l’occasion de cette célébration, Mme Haguenauer a tenu à souligner l’étendue des relations franco-québécoises, des liens qui se veulent riches et innovants.  Les diverses coopérations, les multiples échanges ainsi que la forte présence de Français au Québec témoignent de cette profonde richesse déjà établie, que ce soit sur le plan politique, économique, culturel ou universitaire. Les nombreuses coopérations et visites politiques survenant la dernière année sont la preuve du lien tissé entre la France et le Québec.

« Cette union devrait être davantage renforcée dans les prochains mois », affirme la consule. Après avoir manifesté sa volonté d’accroître et consolider les relations bilatérales, un désir qui se concrétise au jour le jour, notamment avec la « renaissance » de la section Québec de la Chambre de commerce et d’industrie française au Canada, entre autres, sur le plan économique, elle a fait part aux invités de sa résolution de développer l’entrepreneuriat québécois et français dans les deux pays.

La diplomate a poursuivi avec l’annonce d’un nouveau projet concernant la mobilité des étudiants. « Le travail qu’on veut faire sur la mobilité fait en sorte […] qu’il y ait de plus en plus de jeunes Québécois qui viennent en France. On travaille à mettre en place des doubles diplômes », confirme t-elle.

Ainsi à Québec, le 14 juillet aura été l’occasion de faire vivre l’union entre la France et le Québec, une union enrichie par de nombreux projets à venir.

À revoir: l’entrevue exclusive de Laurence Haguenauer avec l’Outarde Libérée, le 14 juillet 2017

(crédit photo: Twitter)

Laisser un commentaire