France-Québec : un échange de patrimoine unique permettant d’observer les origines de la formation de notre planète Terre

Montreal, le 22 octobre – Le 2 octobre dernier, la consule générale de France au Québec, Madame Laurence Haguenauer, a remis à Jean-Michel Gastonguay, directeur de l’Observatoire de l’Astroblème de Charlevoix, deux pierres contenant des fragments de météorites uniques datant de plus de 200 millions d’années.

Cet échange en provenance du Sud-Ouest de la France (Astroblème français de Rochechouart-Chassenon) permet au Québec de découvrir ces impactites rares et uniques, vestiges de l’époque de la formation de notre planète.
Ces pierres terrestres, empruntes de roches extra-terrestre, sont les fruits de la collision d’une météorite à la surface de notre Terre.
Issues de la fusion de cette météorite géante d’un kilomètre et demi de diamètre avec des roches terrestres, ces bouts d’histoire rocheux se sont formés grâce à cet impact exceptionnel, libérant une énergie équivalente à 14 millions de fois une bombe atomique.
 
Un partage de patrimoine qui n’est pas sans précédent puisqu’à l’automne dernier, l’Observatoire de Charlevoix avait déjà prêté un spécimen de son astroblème au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.
 
Pour découvrir ce patrimoine exceptionnel, une exposition temporaire à l’Observatoire de l’Astroblème de Charlevoix permet au public de contempler ce patrimoine unique dès la saison prochaine.
 
(journaliste: Audrey LeMonnier)

Laisser un commentaire