Une Fleur pour les Français de l’étranger

C’est aujourd’hui que 14 secrétaires d’état ont été nommés, en complément des 16 ministres qui composent le gouvernement de Manuel Valls. Fleur Pellerin, dont on murmurait le nom pour le Commerce extérieur et le développement du Tourisme, hérite également du portefeuille des Français de l’étranger.

Fleur Pellerin, la quarantaine, bardée de diplômes (ESSEC, Sciences-Po, l’ÉNA), a troqué le maroquin de l’économie numérique pour celui du tourisme et du commerce extérieur, cher à Laurent Fabius. Elle sera également chargée des Français de l’étranger, et ne manquera certainement pas de s’appuyer sur leur expérience pour développer la diplomatie économique initiée par le Ministre des Affaires Étrangères.

Pour Richard Yung, Sénateur socialiste des Français établis hors de France, joindre le Secrétariat d’État du Commerce extérieur avec celui des Français de l’étranger a un sens, car ils contribuent à l’économie française. Il se réjouit par ailleurs de la présence des Français de l’étranger au sein du gouvernement puisque Axelle Lemaire, députée des Français d’Europe du nord, devient Secrétaire d’État chargée du Numérique.

Fleur Pellerin est l’initiatrice du label « French Tech », qui fait la promotion des entrepreneurs, start-ups, et acteurs du numérique en France. De nombreux dispositifs publics et associatifs existent également pour soutenir des projets de croissance à l’international. D’ailleurs, le French Tech Tour Canada, passera par Montréal et Toronto du 2 au 6 juin prochain. Elle a laissée un bon souvenir chez les acteurs du numérique qui se sont mobilisés la semaine dernière sur Twitter en lançant le mot clé #KeepFleur.

Elle a beaucoup voyagé à travers le monde ces derniers mois pour faire la promotion de la French Tech, et n’aura sans doute aucun mal a endosser le costume du commerce extérieur pour aider les entreprises françaises à l’international. En février dernier, elle accompagnait le président François Hollande dans la Silicon Valley et a inauguré le French Tech Hub à San Francisco à ses côtés. Elle a même eu les honneurs du quotidien The New-York Times en janvier 2013 pour son action dans le développement du numérique en France, et ses passes d’arme avec les géants américains Google, Twitter et Amazon.

(crédit photo : Parti socialiste – Philippe Grangeaud)

Laisser un commentaire