FIL 2017: La littérature, passerelle poétique et idéale vers la francophonie

Depuis 1994, l’Union des écrivaines et des écrivains Québécois (UNEQ) organise le Festival International de Littérature (FIL), devenu indépendant en 2005. Faisant la promotion de la littérature dans toutes ses formes, ce sont non seulement les auteurs québécois mais également français et francophones qui sont mis en lumière. Cette année, Montréal verra le festival se dérouler du 22 Septembre au 1er Octobre.

En plus de représentations variées dans plusieurs lieux emblématiques de la culture montréalaise, le FIL est destiné au public le plus large possible. Y trouveront leurs plaisirs les amateurs de poésie, mais également les bibliophiles les plus exigeants, les bouquineurs du dimanche, ainsi que les familles petites ou grandes et les simplement curieux.

Et les artistes français, alors ?

L’une et l’autre – Théâtre Outremont – Vendredi 22 Septembre

© Bastien Burger – 300, Légende : La Grande Sophie et Delphine de Vigan

Mêlant chansons de La Grande Sophie, et lectures de Delphine de Vigan, cette rencontre scénographiée a déjà émerveillé dans les salles françaises. Cette représentation unique promet d’allier beauté des mots et mélodies enchanteresses, pour se retrouver témoins d’une complicité devenue si rare et précieuse.

http://www.festival-fil.qc.ca/2017/lune-lautre/

Les braconniers du verbe – Lion d’Or – Mardi 26 Septembre

© Anthony Phelps

Des poètes de Montréal, des poètes de Paris, des poètes de Port-au-Prince. Des lectures en français, sur le français, des mots sur des maux, de voix féminines, d’autres masculines, puis tout ça en musique. C’est Catherine Jarrett, parisienne, qui ouvrira la parenthèse enchantée de cette représentation toute en résonnances familières et lointaines. Fera écho à sa voix celle d’Anthony Phelps (photo de Une -© Anthony Phelps) , récemment lauréat du Grand Prix de Poésie de l’Académie Française, poète haïtien et montréalais.

http://www.festival-fil.qc.ca/2017/les-braconniers-du-verbe/

 

 

 

© Nemo Perier Stefanovitch, Légende: Dany Laferrière

Et si notre vie était une fête ? – Cinquième Salle (Place des Arts) – Samedi 30 Septembre

Contrer les désastres du quotidien et rappeler que la vie peut être belle, joyeuse, et emplie de jolies choses : voici à quoi s’attèlent, entre autres, Dany Laferrière (Montréal), James Noël (Haïti) et David Babin (Paris). Sur fond musical et de lectures, le spectacle se veut mémoire, mais également célébration du présent et du futur. Une belle épopée poétique optimiste à travers le temps et les pays.

http://www.festival-fil.qc.ca/2017/et-si-notre-vie-etait-une-fete

 

 

 

 

Regards Croisés – Auditorium de la Grande Bibliothèque – Samedi 30 Septembre

Dany Laferrière, Québécois, Haïtien et Français, nous parle de son chemin littéraire et personnel à travers Port-au-Prince, Montréal et Paris. Accompagné dans ce récit par Chantal Guy (La Presse) et Valérie Marin La Meslée (Le Point), cette rencontre s’annonce intime et riche, ode à la francophonie. A travers leurs expériences des trois villes et de leurs habitants, artistes, et endroits phares, l’invité et ses interlocutrices nous promettent une matinée multiculturelle.

http://www.festival-fil.qc.ca/2017/regards-croises/

(source : FIL – Journaliste: Camille Balzinger)

Laisser un commentaire