La tendance de la Fashion Preview : le Rouge et le Noir façon unisexe

La cinquième édition de l’évènement mode incontournable de Montréal, la Fashion Preview, s’est déroulée du 5 au 7 avril 2016 à l’Agora Hydro-Québec située au Cœur des Sciences de l’UQAM. Montréal est définitivement la capitale des tendances à venir et cette année nous avons pu voir se dessiner la nouvelle mode de la prochaine génération: l’unisexe pour tous,  parfums et accessoires compris.

Par Sylvie Colombier, Collaboration spéciale

C’est jeune, très jeune, déstructuré et pas toujours joliment restructuré, même dans la bonne volonté… ou alors, c’est vieillot, revu et revisité… Des formes amples, informes ou cintrées, toujours dans les mêmes tons neutres, des effets de cuir, de dentelles et autres matières indéfinissables, serait le résumé de ces trois jours de présentation.

Entre les défilés des designers  Helmer, Leinad Beaudet, Allcovered Fashion, Travis Taddeo, WRKDEPT, Collectif College LaSalle, Jennifer Glasgow, KQK, Dominique Ouzilleau, Maison Cyma, Claudette Floyd, Alexandre dit Sandy, Lushyne, les créateurs du Village Accessoires sont invités à imaginer un univers sur le thème de la Nordicité et l’Espace Capsule est investi par l’École supérieure de mode de l’ESG-UQAM, l’École de mode du Cégep Marie-Victorin, le centre de transfert en technologie VestechPro, ainsi que Fibres Collectives.

Mais quelques joyaux se sont détachés que nous verrons prochainement  sur de très nombreux podiums à venir…

fp5-helmer-0250
Crédit photo : Joëlle Trépanier

Le premier tableau s’ouvre sur la collection HELMER. Après avoir travaillé 20 ans à Paris au service des plus grands noms de la Haute Couture, du Prêt-à-Porter de luxe et du spectacle, Joseph Helmer commence à fédérer les savoir-faire les plus pointus du Québec et  construit les bases d’une marque Haute Couture made in Canada.

On reconnait dans sa collection les inspirations Chanel, Nina Ricci, Givenchy,  mais c’est flatteur et on a un engouement particulier pour le costume rouge pour homme ou femme …

KQK2Un coup de coeur pour KQK- prêt à porter, fondée en 2012, ou la jeune designer, Karen Quirion, a su présenter une collection unisexe noir et rouge incroyable. Les formes destructurantes d’inspiration orientale sont parfaitement harmonisées et tout autant féminines que masculines. Les détails comme les surpiqûres et les courbes en cuir se fondent dans le mouvement et en rehaussent l’originalité. Sa force est de donner uniformément envie à tout le monde, peu importe l’âge, le sexe, la taille, de porter à un moment ou un autre une ou plusieurs de ses pièces. C’est très réussi!

Un coup de chapeau aux finissantes et finissants 2016 du Collège LaSalle. Ils ont su exprimer un monde futur tel qu’elles ou ils se l’imaginent : un monde passionnant dont les possibilités sont immenses, dont les barrières strictes et les limites établies se fluidifient afin d’abolir toutes les frontières de jugement où, la classe sociale, la race et le sexe s’estompent et où les gens commencent à avancer ensemble. La collection collective de vêtements est taille unique, pouvant être portée par tous et reflète par les couleurs quelque peu uniformes, noir, blanc, bleus jean, la volonté de ces jeunes à se fondre et à se confondre avec les autres. La recherche et la relève sont là, attendant les prochaines étapes…

Alditsandy1Le MUST de cette 5ème édition, Alexandre dit Sandy, bâtisseur et défricheur du Saguenay Lac St Jean, est le nom de l’ancêtre d’Emilie Mathieu, designer. C’est lors de ses études supérieures à l’Istituto Marangoni de Milan (Italie) que s’est révélé son désir de lancer sa ligne de mode masculine. Depuis 2014, c’est à travers cette ligne de bâtisseurs que la collection a pris toute son ampleur.
Les lignes masculines sont magnifiquement bâties, les angles parfaitement coupés, la technique époustouflante et tout ceci dans un esprit créatif alliant tissus techniques et innovants qu’Emilie travaille elle-même. Les couleurs des quatre saisons québécoises se révèlent sobres,  originales et justes. La collection est décontractée, chic et MAGNIFIQUE!  Messieurs les montréalais, vous allez être simplement beaux! Attendez-vous à ce que certaines dames vous empruntent vos vestes et vos foulards…

Et c’est dans cet esprit qu’Emilie Mathieu nous confie que « l’accessoire complète et donne vie à chacune de ses tenues » et lors d’une rencontre avec Julie Depaux et Pierrot Bedel, il décident de s’associer sur les podiums.

EPapillonCCe duo de jeunes créateurs français à l’accent chantant de l’Occitan créent des nœuds papillons artisanaux fabriqués entièrement à la main à Montréal « L’Effet Papillon Créations » 2014. Leur spécialité est de confectionner des nœuds papillon uniques, en édition limitée, offrant une belle diversité de tissus, de couleurs et de motifs. Les matières nobles allient le lin, la soie, le cuir, la peau de poisson, les fils d’or ou d’argent et reflètent une originalité personnelle à chacun. Le petit bouton situé en bas à droite de chaque nœud est sélectionné avec minutie.  Il est rare et précieux, gravé, en céramique, coco, argent ou or rose et  fait partie intégrante du nœud ; il en est la signature ! Ils sont tellement beaux qu’ils feront un accessoire parfait que les dames pourront également porter!

Catherine Gaillard, architecte parisienne, navigant entre Paris et Fès (Maroc) devient amoureuse de Montréal et de son architecture en visitant la ville. Elle aime sa philosophie de vie, les grands espaces et la liberté d’être soi que l’on ressent sur le sol québécois. Aussi, choisit-elle Montréal comme 1ère mondiale en Amérique du Nord pour faire connaitre sa nouvelle collection de sacs souples, légers, décontractés et chics que l’on peut porter en toutes circonstances.

ADE Noir piqure blancheCGElle allie des lignes modernes et pures à une facture artisanale hautement sophistiquée. On notera les surpiqûres transversales donnant cette impression d’horizons infinis prolongés vers l’avenir. Les couleurs sont classiques et modernes. La matière est noble et donne une résistance et une élégance à ces accessoires que l’on peut plier, ranger et emporter partout. C’est le must d’une nouvelle clientèle internationale, de tout âge, de tout sexe, de tout horizon, une clientèle sans cesse en mouvement.

 

Maison Eve & Daphnée 

Pionnière en produits cosmétiques bio et 100% naturels, Muriel Folmard-Kahn a travaillé avec le nez Delphine Thierry pendant deux ans afin de mettre au point la première fragrance unisexe car elle pressent que nous rentrons dans l’ère de l’unisexe, de l’universelle et de l’énigmatique.

Eve est la femme originelle et Daphnée, la nymphe célébrée : deux figures emblématiques incarnant la liberté, l’audace et le courage de la transformation dans la victoire de la connaissance et des arts.

E&DT1C’est parce que Montréal est la ville d’Amérique du Nord reflétant la liberté d’éthique, la nudité et la simplicité des grands espaces, la reconnaissance de la différence de l’autre et de son identité personnelle que la Maison Eve & Daphné a choisi d’y faire son second lancement.

Les fragrances d’Eve & Daphnée sont fabriquées de façon artisanale et respectent les règles de l’art français. Les matières premières naturelles, rares et précieuses qui rentrent dans leurs compositions proviennent du Temple des parfums de Grasse (France), l’entreprise Charabot. Les étuis en carton sont issus de forêts gérées, les étiquettes sont en fibre de canne… car l’amélioration des performances en matière d’éco-responsabilité est constamment recherchée.

« Tentation 1 – Contre Lui » célèbre l’amour et la nature en un intense halo légèrement poudré. Entièrement naturel, ce premier parfum mixte est un chypré floral à la modernité singulière. Les notes addictives du précieux beurre d’iris font écho à l’appel lumineux de la bergamote avant de s’épanouir dans l’aura bienfaisante de l’angélique. Sublimé par des brassée de roses de Damas, l’accent fruité boisé du davana annonce les accords énigmatiques et racés du bois de santal et du patchouli. La vibration de chaque peau y révèle sa propre magie pour un sillage unique et exclusif : le parfum s’adapte et trace sa propre personnalité. Un parfum libre qui captive les belles âmes…

(Photo de Une : Finissants 2016 du Collège LaSalle)

Laisser un commentaire