Fabrice Eboué à la conquête du public québécois

L’humoriste français qui cartonne actuellement en France avec son spectacle « Fabrice Eboué Levez-vous », se produit en ce moment et jusqu’au 22 juillet au Monument National à Montréal dans le cadre du festival Juste Pour Rire, le temps d’une opération séduction dans la Belle Province.

Incisif, insolent et loin du politiquement correcte, les fans du style Eboué ne seront pas déçus de son dernier spectacle. Dans un show totalement décomplexé, l’ancien pensionnaire du Jamel Comedy Club n’épargne personne mais fait rire tout le monde, une recette qui avait déjà porté ses fruits dans « Faites entrer Fabrice Eboué » en 2010 et qui fait de « Fabrice Eboué, levez-vous » une belle récidive.

« Ici, on est plus dans la séduction, plus dans la rencontre, un peu comme un premier rendez-vous »

Venu se produire pour la troisième fois dans le cadre du festival Juste Pour Rire à Montréal, Fabrice Eboué ne cache pas que l’énergie y est différente qu’outre-Atlantique : « Ici on est plus dans la séduction du public, plus dans la rencontre car ce n’est pas un public conquis, un peu comme un premier rendez-vous, finalement ».

Malgré un certain décalage entre sa popularité dans l’Hexagone et dans la Belle Province, c’est « sans appréhension » que l’humoriste monte sur scène, laissant place à l’improvisation ainsi qu’à quelques modifications du texte pour mieux correspondre aux références québécoises. « En France, c’est le même spectacle, tout est testé. Ici il y a une certaine ouverture pour l’adaptation, plus de liberté, un peu plus d’inconscience aussi, mais au final on est plus dans l’amusement », nous explique-t-il.

Et en dehors du texte, l’humour lui-même diffère d’une culture à l’autre selon lui : « En France, quand on te dit que tu as fait l’école du rire, c’est une vraie insulte. Ici, on te dit que tu as fait l’école nationale du rire et c’est sérieux ! »

« Un vrai comique fait marrer partout »

Pour Fabrice Eboué, l’opération séduction du public québécois se poursuit jusqu’au 22 juillet au Monument National. À en juger par la standing ovation que lui a réservé le public lors de sa seconde soirée au célèbre théâtre du boulevard Saint-Laurent, nul doute que l’artiste à l’humour acerbe saura conquérir le Québec avant de repartir en France pour ses 10 dates au Bataclan. « Un vrai comique fait marrer partout » a t-il conclu. Mets-en !

(crédit photo : Rozenn Nicolle)

 

 

Laisser un commentaire