Les enfants de Bécaud ont bloqué les droits de leur père pendant 10 ans

Pendant 10 ans, les six enfants de Gilbert Bécaud se sont disputé la succession de leur père décédé en 2001, et ont bloqué les droits et l’accès aux archives familiales. « Ils l’ont enterré deux fois », résume Marie-France Brière, la réalisatrice de Bécaud Mon Père, documentaire diffusé en 2016 sur France-Télévisions et TV5. Durant cette période, on a presque oublié Gilbert Bécaud.

La productrice de télévision était l’invitée de Didier Farré le 25 mars dernier, fondateur et directeur du festival du film de l’Outaouais. Le documentaire, projeté dans une salle comble du Cinéma 9 à Gatineau, est articulé autour du témoignage d’Émily, la dernière fille de Gilbert Bécaud, qui a aujourd’hui 45 ans. Truffé d’extraits musicaux, d’images d’archives familiales de l’artiste français mais aussi de témoignages de Charles Aznavour, Serge Lama, Julien Clerc ou encore de Pierre Delanoé et Louis Amade, ses paroliers, le documentaire a reçu un excellent accueil du public québécois dans la salle, qui a entonné les nombreuses célèbres mélodies de Gilbert Bécaud.

« Émily connaissait bien son père, mais pas du tout Gilbert Bécaud, explique Marie-France Brière, je lui ai appris plein de choses ».

On l’oublie souvent, mais le compositeur français a eu une carrière internationale, et a été chanté par Elvis Presley, Neil Diamond, ou encore les Everly Brothers. On ne le sait pas toujours, mais Gilbert Bécaud parlait couramment l’anglais.

Près de deux heures de documentaires pour ravir nos yeux et nos oreilles et nous faire réaliser, à quel point Gilbert Bécaud fait partie du patrimoine de la francophonie.

Un reportage à Gatineau de Nathalie Simon-Clerc:

(crédit photo: INA.fr)

Voir ou revoir le documentaire, en vente sur le site de l’INA:

Laisser un commentaire