En 2016, l’UDI Montréal près de chez vous

Pour l’UDI Montréal, l’année 2016 est placée sous le signe de la proximité. Entre les rendez-vous mensuels des cafés UDI, lieux de débats sur l’actualité française, et les capsules vidéo d’aide sur YouTube, le responsable de l’UDI Montréal Arthur de Lembeye veut rassurer ses compatriotes, « on est avec eux pour les soutenir ». Une volonté qui sera ponctuée par la venue à Montréal d’une délégation de l’UDI à la fin mai.

Entrevue recueillie par Guillaume Mazoyer

L’Outarde Libérée : Quels sont les dossiers que votre formation politique va mettre de l’avant en 2016?

Arthur de Lembeye : À l’UDI Montréal on tourne autour de deux axes. Un premier qui est de continuer à être proche de nos compatriotes du Québec et plus largement du Canada, en proposant des activités de soutien en cas de problème mais surtout, en apportant des réponses à leur problématique quotidienne, que ce soit la retraite ou la fiscalité. Dans cette optique, nous avons développé des activités et des capsules vidéo pour leur permettre de répondre à leur questionnement. Nous avons sorti récemment une capsule sur les retraites. Nous avons également organisé une conférence sur l’immigration pour répondre aux questions sur le PVT, le visa étudiant et autre.

Notre deuxième axe est de favoriser les échanges et l’émergence d’idées en matière de politique en lien avec la France. On organise tous les mois une activité qui s’appelle les rendez-vous café UDI. C’est un débat qui dure 1h30 autour de trois sujets déterminés à l’avance. Cela nous permet de connaître les opinions de nos compatriotes et de faire connaître les nôtres. On a eu beaucoup de retours positifs lors de notre premier événement, car il y avait l’ensemble des opinions représentées ce qui permettait l’émergence d’un vrai débat.

L’Outarde Libérée : Quels ont été les retours par rapport aux capsules vidéo?

Arthur de Lembeye : La première a été publiée en mai dernier sur la fiscalité. La nouvelle est sur la retraite car malheureusement il faut y penser, même quand on est jeune. Comment cela fonctionne alors que l’on travaille ici? Nous avons eu des retours positifs, ce sont des choses qui n’ont jamais été faites auparavant. Ce sont des vidéos de 10 minutes très bien vulgarisées pour être facile d’accès et aider nos compatriotes dans leur décision.

L’Outarde Libérée : À quand le prochain café UDI?

Le prochain café UDI est le 10 février. C’est un rendez-vous aimé des français parce qu’ils viennent parler des enjeux de l’actualité française, ce qu’ils ne peuvent pas toujours faire à Montréal. Cela leur permet de partager leurs opinions et de faire émerger des idées ou des propositions. De notre côté, nous exposons la position de l’UDI par rapport aux événements de l’actualité débattus. Cela nous permet aussi de jouer le rôle d’intermédiaire entre les français de Montréal et nos responsables politiques.

Je peux déjà dire pour le prochain, qu’il y aura sûrement un sujet autour de la déchéance de nationalité et un autre sur la façon de combattre le terrorisme. Cela dépend toujours de l’actualité précédant le rendez-vous.

UDI_MTL_1 (2)
De gauche à droite : Élias Ouannou, Sarah Ouannou, Damien Fière, Arthur de Lembeye, Benjamin Boutin

L’Outarde Libérée : Comment se porte le bassin de l’électorat UDI ici, et êtes-vous déjà en campagne en vue des présidentielles de 2017?

Arthur de Lembeye : À l’UDI il y aura un vote au congrès du 20 mars portant sur la stratégie à adopter pour les présidentielles. Tous les adhérents de l’UDI devront voter pour savoir si un candidat, choisi au préalable, se présentera à la primaire des Républicains, ou s’il se présente directement à la présidentielle. Dès que nous aurons arrêté cette décision, nous ferons campagne dessus. Ce ne sera pas forcément Jean-Christophe Lagarde qui sera le candidat désigné, ce sera aux électeurs de décider.

Nous attendons que le parti soit organisé de ce côté.

L’Outarde Libérée : Le candidat désigné viendra-t-il rencontrer son électorat à Montréal d’ici là?

Arthur de Lembeye : Je l’espère et on travaille pour. Nous sommes en contact déjà pour la venue éventuelle de Jean-Christophe Lagarde cette année.

Aussi, entre la mi-mai et début-juin, une délégation de 30 personnes de l’UDI, sans parlementaires, va venir à Montréal pour rencontrer les français à l’étranger, pour comprendre comment nous fonctionnons. On n’a pas besoin que des parlementaires viennent nous rencontrer. On veut faire de la politique autrement, de la politique de terrain et de proximité.

Cette délégation organise un voyage avec plusieurs thématiques, que ce soit la justice ou l’environnement. Pendant une semaine, quatre thématiques seront abordées sous différents angles pour ensuite trouver des solutions, une nouvelle façon de faire et savoir quoi proposer aux français de l’étranger pour les présidentielles.

(crédit photo Une : Nathalie Simon-Clerc – Le sénateur UDI Olivier Cadic et Arthur de Lembeye)

Laisser un commentaire