Élections consulaires : le coup d’envoi enfin donné

Après un an de pause forcée en raison de la pandémie de la Covid 19, la vie électorale reprend ses droits. Les Français de l’étranger sont invités à élire leurs représentants le 29 mai prochain.

Texte : Romain Lambic – Photo : Laurence Vagner

Les ressortissants français vivant au Québec sont appelés aux urnes le samedi 29 mai pour choisir leurs représentants, rebaptisés conseillers des Français de l’étranger, pour les cinq prochaines années. La campagne est désormais lancée et vous avez jusqu’au 23 avril prochain pour vous inscrire sur la liste électorale consulaire, grâce à la nouvelle loi électorale. Voici quelques éclairages sur le déroulement des élections consulaires ainsi que le rôle des conseillers et conseillères des Français de l’étranger.

Inscription sur la liste électorale consulaire

Dans un premier temps, si vous voulez apporter votre voix à vos candidats, veillez à vous inscrire sur la liste électorale consulaire de Montréal ou de Québec si ce n’est pas déjà fait. Pour rappel, vous avez jusqu’au 23 avril inclus pour effectuer cette démarche en remplissant vos informations sur service-public.fr. Vous pouvez également vérifier, via cette plateforme, si vous êtes déjà inscrit au registre.

Lors de votre inscription en ligne, vous pouvez enregistrer deux adresses courriel: l’une pour les échanges administratifs classiques, et une autre qui figurera sur la liste électorale consulaire (LEC). C’est également cette adresse que les candidats utilisent pour vous envoyer leurs programmes et propositions, puisque les postes diplomatiques ont l’obligation légale de communiquer la LEC aux candidats.

Comment voter aux élections consulaires ?

Nouveauté de ce scrutin, les électeurs pourront se prévaloir du vote par internet entre le 21 et le 26 mai 2021. Pour cela, les consulats de France de Montréal et de Québec, insistent sur la nécessité d’avoir un courriel et un numéro de cellulaire à jour, puisque les codes personnels pour voter seront envoyés par SMS et par courriel.

Le 29 mai, jour du scrutin, vous pourrez voter en vous rendant au bureau de vote (probablement les collèges Stanislas à Montréal comme à Québec), ou par procuration – démarche à effectuer dès que possible. Toutes les conditions sanitaires seront réunies pour vous permettre de vous rendre dans votre bureau de vote en toute sécurité. Les consulats de France au Québec précisent néanmoins que le scrutin reste tributaire de la situation sanitaire locale.

Pour ces élections consulaires, pas moins de 22 listes se présentent au suffrage des électeurs français au Québec, 14 à Montréal, 8 à Québec. Dans la Capitale-Nationale, quatre sièges sont à pourvoir, tandis que sept sièges de conseillers et cinq sièges de délégués sont en jeu à Montréal.

Quel est le rôle d’un(e) conseiller(ère) consulaire ?

Les conseillers des Français de l’étranger sont élus pour un mandat de six ans (cinq ans pour ce scrutin). Ce sont des élus de proximité qui ont à charge de représenter les Français de l’Étranger auprès des Ambassades et des Consulats, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Les élu(e)s sont également chargé(e)s de répondre à toutes les demandes autour de sujets sociaux tels que l’enseignement, les aides sociales et l’emploi, entre autres. Les conseillers(ères) des Français de l’étranger élisent des conseillers à l’AFE en leur sein, au cours d’un deuxième tour de scrutin. Les conseillers des Français de l’étranger et les Délégués consulaires élisent les sénateurs des les Français établis hors de France – dont le mandat est de 5 ans.

Romain Lambic

Laisser un commentaire