Easther Mayi Kith : du Québec à Montpellier

Par Damien Meunier

Quelques jours après le Nouvel An, le club de Montpellier a annoncé le recrutement d’une joueuse québécoise pour renforcer sa défensive. Easther Mayi vient rejoindre certaines de ses compatriotes au sein du Championnat de France. Retour sur cette arrivée.

En France, le soccer féminin canadien était surtout synonyme de mauvais souvenirs, notamment olympiques. Et puis, des joueuses ont traversé l’Atlantique pour s’établir en France. On pense d’abord à Kadeisha Buchanan, arrivée en même temps qu’Alex Morgan, qui a remporté quelques titres à l’OL mais aussi à Ashley Lawrence au PSG. Depuis cette année, elles sont rejointes par une nouvelle compatriote, elle aussi passée par la même université de West Virginia. Ainsi, Easther Mayi Kith signe à Montpellier, club majeur du championnat français. Actuellement 3e, il renforce sa défensive avec une joueuse d’avenir.

Âgée de 21 ans, la Québécoise va vivre sa première expérience en Europe. Après quatre ans à l’université, elle veut confirmer au haut niveau et rejoindre l’équipe senior pour, pourquoi pas, jouer la Coupe du monde féminine en France cet été. Elle a déjà porté plusieurs fois le maillot de l’unifolié en U17 auparavant. Elle a toujours rêvé de jouer au plus haut niveau et Montpellier devrait lui permettre de gagner progressivement en expérience dans une équipe de bon niveau avant d’éventuellement viser plus haut.

Laisser un commentaire