Déchéance de nationalité, la France avance, le Canada fait marche arrière

Montréal, le 1er mars – Alors que la France et la gauche française, se déchirent sur le projet de révision constitutionnelle, et son article 2 qui étend le champ de la déchéance de nationalité, le Canada fait marche arrière. Le nouveau gouvernement libéral de Justin Trudeau, qui avait promis lors de la campagne électorale, d’abroger la loi Harper de 2015 de déchéance de la nationalité canadienne pour les binationaux convaincus de terrorisme, va honorer sa promesse. Il s’apprête à présenter un texte devant le parlement.

Le Canada va même rétablir dans sa citoyenneté canadienne, Zakaria Amara, condamné pour avoir planifié des attentats en 2006.

Laisser un commentaire